Retour

4 endroits incontournables pour pagayer en Wallonie

C’est vrai, ce n’est pas le Canada ou les gorges du Verdon, par contre ce n’est pas loin et cela peut être totalement dépaysant. Expérimenter la tranquillité à bord d’un kayak dans un cadre enchanteur. La Wallonie est un paradis pour les kayakistes et propose pas mal de spots, certains très connus, d’autres moins.

La Lesse - Chateau de Walzin © P. Gérard La Lesse - Chateau de Walzin

Voici une sélection de 4 rivières pour vous éclater principalement lors des journées chaudes. Quelques conseils également pour maintenir votre kayak à l’endroit ! 


Mais avant de partir n'oubliez pas de vérifier le niveau des eaux et la possibilité de faire ou non du kayak sur la rivière choisie : voici le site http://kayak.environnement.wallonie.be/public/home

 

Les méandres de la Semois

Au programme, une journée nature et détente dans la vallée de la Semois au cœur de l’Ardenne. Succès garanti avec votre kayak adapté aux enfants ou aux adultes. Vous choisirez entres les différents itinéraires proposés. Vous êtes plutôt pure nature, villages authentiques ou réserves naturelles ? Différents parcours allant de 7 à 17 km sont adaptés aux petits comme aux grands et vous feront découvrir cette magnifique région tout en pagayant de 2 à 4 heures.

Plus d'infos

La Semois - Bouillon © J.L.Flémal

 

En kayak sur l'Amblève et à Coo

Si vous ne connaissez ni l’Amblève, ni Coo, réservez une journée pour découvrir en kayak ce petit coin de Wallonie. L’Amblève est idéale pour une balade à travers une nature généreuse et sauvage. Rendez-vous chez Coo kayak pour réserver votre descente de 9 km au départ de Coo, soit 2 heures de rafraichissement. A l’arrivée à Cheneux, vous retournerez vers Coo soit en bus, soit en mountain bike. Encore un peu de temps ? Découvrez le parc d'attractions de Coo et sa fameuse cascade. Une combinaison idéale si vous prenez quelques jours de congé avec vos enfants.

Plus d'infos

L'Amblève © David Samyn

 

La Lesse avec un kayak ou un canoë

Vous êtes plutôt kayak ou canoë ? A vous de choisir ! Au départ de Gendron ou Houyet vous mettez le cap vers Anseremme. Une descente de Lesse qui fait soit 12 km ou pour les plus téméraires 21 km. En chemin, vous ne manquerez pas ces beaux paysages qui longent les berges, les châteaux, les rochers et petites plages de galets… Vraiment un air parfois de Sud de la France. A se demander pourquoi parfois on va si loin.

Plus d'infos

Château de Walzin - La Lesse © S. Wittenbol

 

Sur l’Ourthe et dans les rues de Durbuy

Et pourquoi pas combiner une après-midi de kayak avec d’autres petits plaisirs ? En route vers Durbuy, la plus petite ville du monde. Au départ de Durbuy il y a plusieurs parcours possibles sur l’Ourthe en kayak proposé par Adventure Valley : 8, 12 et 23 km (accessibles à tous mais n’oubliez pas de réserver). En plus de la pagaie, découvrez en famille ce parc d’aventures qui est situé dans un splendide cadre tout autour de Durbuy et qui propose une multitude d'activités intérieures et extérieures. Enfin promenez-vous dans le centre de Durbuy. Merveille du Moyen-Age, les petites ruelles ont un charme fou… avec parfois un peu trop de monde en été.

Plus d'infos

L'Ourthe à Durbuy © JL Flémal

 

Avant de partir pour une journée de kayak, pensez à…

1. Les réservations sont fortement recommandées. Inutile de prendre le risque
2. N'oubliez pas votre crème solaire. Chapeau ou casquette sont très utiles
3. Prévoyez un sac poubelle pour ne rien jeter dans la nature
4. Mettez des sandales pour éviter les blessures, le fond peut être parfois rocheux
5. Des vêtements de rechange peuvent être parfois très utiles
6. Risque de pluie ? Emportez des vêtements imperméables

Les bonnes pratiques pour pagayer dans la bonne direction
C’est votre première expérience en kayak ? Il faut l’avouer, ce n'est pas évident ! Même entrer et sortir de votre kayak peut être périlleux. Alors si avant de partir, vous voulez avoir un aperçu des techniques de base pour bien vous préparer, ce tutoriel vous donnera une vue d'ensemble des bonnes pratiques et quelques conseils de sécurité.

© J-L Flémal