Art au Louvre-Lens ou au LAM de Lille, braderie à Lille ou à Amiens

En 2004, le gouvernement français a choisi l’ancienne ville minière de Lens pour implanter une nouvelle section du Louvre.

Louvre Lens © Philippe Dapvril Louvre Lens

Le cabinet d’architecture japonais Sanaa a opté pour un immense bâtiment relativement simple, mais très lumineux, qui a finalement ouvert ses portes au public en 2012. Dans « La Galerie du Temps », on se balade à travers les différents mouvements artistiques : plus de 200 objets retracent les origines de l'humanité et nous emmènent jusqu'au milieu du XIXe siècle. Le lumineux « Pavillon de Verre » est utilisé pour les expositions thématiques, qui changent plusieurs fois par an. Durant l’année d’ouverture, par exemple, on trouvait 170 œuvres de Pierre Paul Rubens dans le cadre de l’expo « L’Europe de Rubens ».
Le Louvre-Lens offre plusieurs possibilités aux visiteurs. On trouve par exemple des programmes destinés aux familles avec des activités pour enfants. Les plus petits peuvent recevoir un guide ludique leur permettant de discuter les couleurs et formes des plus belles œuvres. Il y a aussi des ateliers où ils peuvent s’amuser.

 

LAM, Lille Métropole musée d’art moderne

Près du stade de football Lille Métropole, à la périphérie de la ville, se trouvent les blocs empilés du musée LAM. Entouré d'un jardin de sculptures, le LAM abrite plus de 4.500 œuvres d'art moderne, issues d’artistes tels qu'Alexander Calder, Pablo Picasso, Kees Van Dongen, Paul Klee, Miró et Georges Braque. La composition du musée est également intéressante : elle comprend une aile rétro représentant les années 1980, époque où le musée a ouvert ses portes, qui contraste avec l’aile moderne de 2010.

Le LaM Lille Métropole, musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut © LAM

 

Braderie et Réderie

Chaque année, lors du premier week-end de septembre, se tient à Lille un grand rassemblement populaire. Du samedi midi jusqu’au dimanche soir, la ville vit au rythme de la fameuse « Braderie de Lille », le plus grand marché aux puces d’Europe. La tradition de cette braderie remonte au Moyen Âge. Il s’agit d’une grande fête populaire, où l’on peut acheter des antiquités, des livres anciens, des bijoux faits à la main et diverses spécialités locales. Selon la tradition, tout le monde y mange aussi des « moules frites ». Les restaurateurs de la ville se lancent d’ailleurs un défi pendant l'événement, dont le vainqueur sera celui qui aura devant son enseigne le plus gros tas de coquilles de moules vides.
On trouve également à Amiens une fête similaire à la « Braderie de Lille » : il s’agit de la « Réderie d’Amiens ». Ce marché aux puces attire lui aussi beaucoup de visiteurs étrangers. Ce grand marché s’étend sur 51 rues.

© hautsdefrance.fr