Autour de Dinant, découvrez des producteurs au top de leur art

Quand on évoque la ville de Dinant, on a en tête la citadelle, la Meuse, le pays du saxophone, les couques…. Et j'en passe. Il est évident que la ville a de quoi séduire : petit bijou suspendu entre falaises escarpées et bord de fleuve.

Vendanges au château de Bioul © WBT - Olivier Polet Vendanges au château de Bioul

Mais Dinant, ce n'est pas que cela. C'est aussi l'occasion de pauses gourmandes si vous décidez d’y aller. Laissez-moi vous raconter les découvertes gustatives que nous avons faites entre amis aux alentours de la ville !

 

Dans la jolie vallée de la Molignée découverte de l'Escargotière

Notre première halte fut pour à l'Escargotière de Warnant, entre Namur et Dinant. C'est là, dans la jolie vallée de la Molignée, que se trouve ce lieu dédié à l’héliciculture. J'avoue que je ne m’attendais pas à découvrir un tel élevage en Wallonie. Mais ça, c'était avant ! Car le guide qui fait visiter les serres et le parc a réponse à tout.

L'Escargotière, qui existe depuis 1986, permet de produire des escargots d'une grande qualité : goût, texture et fraîcheur sont au rendez-vous. Je vous mentirais en disant que je suis une experte en la matière : pour tout vous dire, je n'avais même jamais mangé d'escargots. Mais je suis une gastronome curieuse et j'ai su apprécier la dégustation. Etonnant. Savoureux. Tendre. Mon mari a d'ailleurs craqué en plus pour quelques produits de la ferme. Moi, je me suis plutôt acheté un gel régénérant à base de bave d'escargots. Magique, parait-il.

© L'Escargotière

 

Un pot de moutarde en forme de grenade à Achêne

La Moutarderie et le Musée de la moutarde de Bister, à Achêne, est aussi tout aussi surprenante. Non ce n’est pas qu’à Dijon ! La moutarde : voilà un produit que nous consommons régulièrement et l'idée d'en apprendre plus sur le sujet nous inspirait bien. La Moutarde l'Impériale, créée en 1926, n'a, depuis, plus de secrets pour nous. La visite du petit musée (qui se fait sur réservation) vaut le détour.
Personnellement, j'ai surtout adoré observer l'évolution des étiquettes et des bocaux. Saviez-vous que le fameux bocal de moutarde en forme de grenade de la Moutarderie Bister a été inspiré de la grenade « Mills », créée par les Anglais lors de la seconde guerre mondiale et utilisée par les Américains lors de la libération ? Mais ne tournons pas autour du pot… : ce qui nous a surtout plu, c'était de goûter les condiments Bister. Un colis de produits est offert en fin de parcours, mais cela ne nous a pas empêchés de nous approvisionner à la boutique.
On a aussi embarqué quelques bouteilles de Bistérieuse, cette bière blonde spéciale qui accompagne si bien les apéros et plats à la moutarde !

La moutarderie L'Impériale © WBT - Gabriele-Croppi

 

Une brasserie à l'ancienne à Falmignoul

Et quand on parle de bières artisanales... Un saut par la Brasserie Caracole à Falmignoul aurait aussi été bien sympa. Découvrir la vie des maîtres d'orge et en apprendre davantage sur le brassage qui s'y effectue encore à l'ancienne, dans des cuves de cuivre chauffées au feu de bois, aurait été plaisant! Mais choisir, c'est renoncer et, un breuvage en chassant un autre, nous avions décidé de partir découvrir le vignoble du coin.

Les fours anciens © Wim Van Vossem

 

Des vins de grande qualité à Bioul

Notre parenthèse au Château de Bioul, dans la vallée de la Meuse, fut sincèrement une très belle découverte. Le domaine est, il faut le dire, en plus splendide : 11 hectares de vignes et une bâtisse de prestige nichée dans la verdure du parc. Sincèrement, j'ai eu autant de plaisir à fouler le vignoble et à découvrir les cépages qu'à visiter la cuverie et les chais.

 
C'est vraiment une immersion au cœur de l'exploitation qui nous a été proposée là à travers le parcours Made in Bioul spécialement proposé aux visiteurs individuels. On avait tous deux hâte de déguster ces vins de Bioul. On s'est laissé tenter par la cuisine de la cheffe du Château : on a dès lors pu accompagner la découverte des vins de planches du terroir ! Succulent !

Château de Bioul et ses vignes © WBT

 

Balade digestive à Freÿr

A ceux qui se demandent si on a fait autre chose que manger pendant ce week-end très gourmand, je répondrai que nous avons aussi pris le temps d'une longue balade digestive dans les jardins du magnifique Château de Freÿr, à Hastière. Jardins dans lesquels on trouve des orangers tricentenaires et un labyrinthe de charmilles dans lequel on se perd avec délice. Et que nous avons encore promené à Waulsort. On a baladé au fil de l'eau, entre bateaux amarrés et parc boisé. De quoi, vous le comprendrez bien, creuser les ventres et rouvrir chaque fois l'appétit !

Château de Freÿr © Wikipedia

 

Dormir sur pilotis à Ermeton-sur-Biert

Et puis, on aussi dormi dans un des petits chalets insolites et très cosys que propose l'AquaLodge. Construits sur des pilotis, ces chalets promettent de vivre une nuit de dépaysement total. Et la promesse est tenue! Quant aux moments volés sur notre terrasse, on ne les oubliera pas de sitôt : la vue y était à couper le souffle et la nature était omniprésente.

AquaLodge © WBT

 

Une dernière halte à Onhaye au glacier Les Lutins

Sur le chemin du retour, parce qu'on a bien le droit de faire parfois un petit caprice, j'ai boudé jusqu'à ce que mon mari accepte d'encore faire un crochet par les ateliers du glacier Les Lutins. Comment, en effet, ne pas s'arrêter chez celui qui fut sacré meilleur artisan glacier de Belgique en 2016 ? Je voulais goûter à ses glaces artisanales avant de rentrer. Et puis, la glace est connue pour aider à digérer, n'est-ce pas ? Après un tel week-end, c'était presque une obligation !