Ces 15 pays sont les plus touchés par les catastrophes naturelles

Avec le réchauffement de la planète, les catastrophes naturelles tendent à se multiplier, occasionnant d’innombrables victimes. Et si ces épisodes touchent des pays en voie de développement et des populations pauvres, les pays plus aisés ne sont pas non plus épargnés.

À titre d’exemples récents, le typhon Kammuri a fait treize morts aux Philippines, des pluies diluviennes ont occasionné la mort de 265 personnes en Afrique de l’Est et la Riviera française vient de connaître un épisode d’inondations aussi dévastatrices que meurtrières.

L’ONG allemande Germanwatch dresse régulièrement des classements rehaussés de statistiques relatives à l’environnement, notamment à l’occasion de son indice mondial des risques climatiques annuel. Une étude qui montre qu’en 2018, les canicules ont occasionné dimportants dégâts. Rien qu’en Allemagne, ces fortes chaleurs auraient entraîné la mort de plus de 1.200 personnes ! Et Germanwatch de rappeler que « les pays pauvres sont les plus vulnérables aux effets des changements climatiques et manquent souvent de ressources financières et techniques nécessaires pour faire face aux dommages et aux pertes ».

Pour établir son indice, l’ONG ne prend pas en compte certains aspects liés au climat comme l'élévation du niveau des océans, la fonte des glaciers ou l'acidification et le réchauffement des eaux. Germanwatch écarte aussi les incidents géologiques tels que les tremblements de terre, les éruptions volcaniques ou les tsunamis, qui ne dépendent pas de la météo et n'ont vraisemblablement pas de rapport avec le changement climatique.

Elle s'appuie par contre sur deux sources : les statistiques du Fond monétaire international (FMI) et le NatCatService de MunichRe, l'un des plus grands réassureurs au monde, qui offre une importante source de données pour l'analyse et l'évaluation des catastrophes naturelles.

Pour la période comprise entre 1999 et 2018, voici les 15 pays les plus touchés par des événements environnementaux extrêmes, en tenant compte du nombre de décès et de l’impact économique pour chaque état concerné.

 

1.     Porto Rico

2.     Myanmar

3.     Haïti

4.     Philippines

5.     Pakistan

6.     Vietnam

7.     Bangladesh

8.     Thaïlande

9.     Népal

10.  Dominique

11.  Madagascar

12.  Cambodge

13.  Fidji

14.  Mozambique

15.  France