Retour

Compagnies aériennes : « 0 émission nette de CO2 d’ici 2050 » ! Est-ce possible ?

cms

par cms

Les compagnies aériennes du monde entier se sont engagées à atteindre "zéro émission nette de CO2" d'ici à 2050.

Cet objectif “audacieux” est aussi une “nécessité“, qui va “assurer la liberté de voler des générations futures“, a argumenté le directeur général de l’Association internationale du transport aérien (Iata), Willie Wals. L’Iata, qui revendique 290 compagnies membres, représentait 82% du trafic aérien mondial avant la pandémie de Covid-19. “Nous devons tous soutenir cet engagement et être déterminés à y parvenir en temps et en heure. C’est ce qui doit être fait. Et ensemble, c’est possible“, a plaidé le directeur général de l’Iata.

Par quel miracle ?

La stratégie consiste à réduire autant que possible les émissions de CO2 grâce à des solutions internes au secteur, telles que des carburants durables, de nouvelles technologies aéronautiques, des opérations et des infrastructures plus efficaces, et le développement de nouvelles sources d’énergie à émissions nulles, comme l’électricité et l’hydrogène. Toutes les émissions qui ne peuvent être éliminées à la source seront éliminées par des options hors secteur telles que le captage et le stockage du carbone et des systèmes de compensation crédibles, liste l’Iata.

Le défi…

Pour être en mesure de répondre aux besoins des 10 milliards de personnes qui devraient prendre l’avion en 2050, il faudra réduire les émissions de carbone d’au moins 1,8 gigatonne cette année-là, a-t-il calculé. En outre, l’engagement net zéro implique qu’un total cumulé de 21,2 gigatonnes de carbone sera réduit d’ici à 2050.

Quels progrès jusqu’à présent ?

Selon M. Walsh, les compagnies ont investi “des centaines de milliards de dollars dans des avions plus économes en carburant, et la consommation moyenne des flottes a baissé de plus de 20% en une décennie“.