Retour

Découverte des bodegas avant-gardistes et des incroyables vignobles espagnols

L’Espagne est, après la France et l’Italie, le troisième plus grand producteur de vin au monde. Avec 1,1 million d’hectares de vignobles, les vignes sont un élément incontournable du paysage.

Txakoli Txakoli

 Des routes du vin permettent de déguster, au gré des domaines et des caves, une grande variété de cépages. Un certain nombre de ces « bodegas » possèdent aussi une architecture avant-gardiste, parfois même inspirée de formes familières comme un fût de vin.

D’une longueur de 115 kilomètres, la route du vin de la « Ribera del Duero » – au cœur du nord de l’Espagne – est un incontournable. Cette région du plateau castillan traversée par le fleuve Douro produit 50 millions de litres de vin par an. Dans les caves, vous dégusterez principalement des vins rosés, des vins rouges jeunes et des vins vieillis en fûts, mais toujours avec un dénominateur commun : le cépage Tempranillo.

 

 

Au milieu des vignes

Les vins de la « Ribera del Duero » sont une valeur sûre chez les cavistes belges et se trouvent facilement en grandes surfaces. Le Txakoli est en revanche un vin plus recherché. La production limitée dans de petits vignobles est tout juste suffisante pour répondre à la demande au Pays basque. Pour déguster ce vin blanc sec légèrement acidulé, il faut se rendre dans les caves locales. Et vous ne vous en plaindrez pas lorsque vous parcourrez la route du vin de Txakoli qui est jalonnée de bucoliques paysages de vallée ponctués çà et là d’églises et de monastères médiévaux.

Pour goûter autre chose qu’un vin classique, direction le Marco de Jerez, une région du sud de l’Espagne possédant une longue tradition viticole. Les collines en pente douce se parent des couleurs du blé, du tournesol, et de la vigne. Les raisins complètement fermentés donnent le xérès, un vin au taux d’alcool plus élevé, entre 15 et 23 %. Les vins de dessert sucrés comme le « Moscatel » sont obtenus à partir de raisins surmûris.

Lors d’un séjour en Espagne, déguster un vin local accompagné d’un éventail de mets régionaux est un must absolu. Et pour une touche encore plus festive, optez pour un verre de cava. La capitale mondiale de ce vin mousseux est Sant Sadurní d’Anoia, dans la région du Penedès, en Catalogne. Les caves souterraines de « Codorníu », par exemple, sont l’endroit idéal pour découvrir comment est produit ce vin pétillant. Bien sûr, vous pourrez aussi le déguster.

Bodega Ysios

 

Un temple du vin en titane

Comme le cava, les vins de La Rioja jouissent d’une belle renommée. Une partie de ceux-ci, essentiellement des vins rouges, est produite dans la région du nord de l’Espagne appelée « Rioja Alavesa ».

Si vous êtes dans le coin, ne passez pas à côté d’Elciego. La bodega avant-gardiste « Marqués de Riscal » y veille sur les vignes. Elle est l’œuvre de Frank Gehry, l’architecte à qui l’on doit le musée Guggenheim de Bilbao. Cette construction sinueuse recouverte de plaques de titane dans les tons roses, dorés et argentés abrite, entre autres, un spa de vinothérapie. Profitez-en pour découvrir l’effet bénéfique pour votre peau des pépins de raisin ou prendre un délicieux bain chaud dans un fût.


Marques de Riscal

 

Fûts architecturaux

Une autre cave du Pays basque possède également une silhouette moderne. Pour la conception de la « Bodega Ysios », qui doit son nom aux dieux égyptiens du vin, Isis et Osiris, le célèbre architecte Santiago Calatrava a trouvé l’inspiration dans l’industrie viticole. Situé dans la localité de Laguardia, ce bâtiment en cèdre de forme allongé ressemble à une rangée de grands fûts de vin. Sa spectaculaire toiture ondulée en tôle d’aluminium reflète la chaîne de montagnes au pied de laquelle se trouve la cave. Vue du ciel, elle ressemble à un verre de vin.

Mais ce n’est pas la seule attraction de Laguardia. « Viña Real », une bodega en forme de fût gigantesque, vaut assurément le détour. Des ateliers autour du vin sont organisés dans ce bâtiment en béton, cèdre et acier. Le vin lui-même est conservé dans des caves creusées dans la roche.

La carafe de Zaha Hadid

C’est dans l’imagination féconde de l’architecte Zaha Hadid qu’a germé l’idée de concevoir une boutique art nouveau en forme de carafe à décanter. Ce pavillon moderne doté d’une toiture en surplomb s’intègre parfaitement aux caves López de Heredia, à Haro, qui comptent parmi les plus anciennes bodegas de La Rioja. 

Zaha Hadid

"