Retour

En kayak au large de Marseille et de ses calanques

On peut partir en randonnée dans les calanques, des sentiers s’y prêtent. Mais j’ai préféré ramer pour apercevoir le massif de loin et rallier les îles « oubliées » de l’archipel de Riou. Tonique mais quel spectacle !

Les calanques en kayak © Philippe Bourget Les calanques en kayak

Rien de plus « écolo » que de pagayer en mer. Face au massif des calanques, le kayak permet de voguer sans contrainte vers l’archipel de Riou. Le départ s’effectue généralement du port de Callelongue, dans l’extrême sud de Marseille. Après quelques coups de pagaie, on double l’île Maïre avant d’entamer la traversée vers les îles. Coup de poignet maîtrisé, le décor se livre enfin sans fard : choc du blanc et de la pierre, du soleil et du bleu marin.

 

Monastério, la plus grande île de l’archipel

L’environnement brut et minéral des calanques hypnotise. Mais voilà déjà Jarre et Jarron. Premières des îles Riou, on longe au sud leurs petites falaises minérales. Coup d’œil aux premiers gabians (goélands). Et seconde traversée vers Calsereigne (dite aussi île Plane). Une pelouse tapisse sa surface de galette. Normal, la pierre de l’île fut arasée par les Romains et utilisée pour les premières constructions de Massilia.

A quelques encablures, Riou présente rapidement ses pans arides. On slalome entre les balises et les petits voiliers avant de débarquer dans la calanque de Monastério. Bienvenue sur la plus grande île de l’archipel, classée Réserve naturelle. L’eau, d’un vert translucide, entoure le « caillou » de Riou. Le calme est total. Marseille est si loin. Pique-nique, baignade, marche… on peut faire le tour de l’île en kayak et se hisser sur sa crête, en restant sur les sentiers. Là, sous l’Aiguille (103 m), s’ouvre à 360° le « mur » blanc du massif des calanques et l’infini de la mer.

Les calanques © Philippe Bourget

 

Paravent blanc du massif calcaire

Il faut repartir, à regret. Une brise s’est levée et la Méditerranée ondule. Les bras chauffent, les épaules roulent… le kayak accélère. On double à nouveau Calsereigne et la calanque des Pouars. Objectif Jarre. La côte, abrupte, entière, dresse son paravent blanc en forme de muraille infranchissable. Coup d’œil rapide à droite aux calanques de Marseilleveyre et de la Mounine, avant qu’un courant malicieux ne nous entraîne plein ouest vers Callelongue. Encore quelques coups de rame et la côte est à deux pas. Voilà le port de départ, fin de partie. Une belle après-midi en mer, au large de la cité phocéenne et de son Parc National des Calanques.

Les calanques © Philippe Bourget

 

Les calanques © Philippe Bourget

Lire tout le reportage

Profitez-en !

Marseille

La Maison de Protis (MSE100)

àpd €1024 / semaine

Marseille

L'Atelier

àpd €633 / semaine

Marseille

Le Rouet II

àpd €867 / semaine