Retour

Ferveur chrétienne d’hier et d'aujourd’hui en Ethiopie : Timkat l'extraordinaire fête de l’épiphanie

Au fil des siècles, l’Eglise chrétienne Ethiopienne a érigé des lieux de culte étonnants dans les hauts-plateaux d’Ethiopie, principalement dans la région du Tigré et à Lalibela.

Trois jours de fêtes lors du Timkat © Dan Leleux Trois jours de fêtes lors du Timkat

Des édifices excavés dans la roche de Lalibela, reconnus au Patrimoine mondial de l’UNESCO, aux chapelles, églises et monastères creusés ou bâtis dans des lieux simplement improbables… l’Ethiopie compte de nombreux chefs d’œuvres chrétiens. Souvent aux sommets de massifs et de montagnes, ces édifices témoignent de la foi du peuple Ethiopien qui se rapproche autant que possible du ciel et de son Dieu.

 

Festivités extraordinaires

Très croyants et très pratiquants, les Ethiopiens fêtent la Vierge Marie et Saint Michel chaque mois dans les villes et les villages d’Abyssinie. En janvier par contre, dans une ferveur collective le peuple réitère ses vœux de baptême à l’occasion de l’Epiphanie éthiopienne à travers des festivités extraordinaires qui s’étalent sur trois jours : le Timkat. Les prêtes et les moines vêtus de leurs plus beaux habits dorés et de leur bâton de prière exhibent au cours de fastueuses processions, les Tabots, symboles des Commandements de Dieux repris dans l’Arche d’Alliance originale, ramenés en Ethiopie par Ménélik à son retour de Jérusalem…

Des processions dans tout le pays

 

A lui seul Timkat est une raison de voyager en Ethiopie

Spectacle, multicolore et multiséculaires, le Timkat éveille tous les sens et anime toute la population en liesse par des danses traditionnelles, des chants et des prières publiques. Le blanc, les couleurs vives, les riches parures des officiants, les discours et les sermons soutiennent un clergé toujours très puissant dans cette région.
Si la religion est le fil conducteur de l’histoire du nord-est de l’Ethiopie, si les festivités du Timkat magnifient indéniablement la découverte de l’Abyssinie, la dignité des populations rurales et la beauté des paysages marquent à jamais le visiteur au cours de ces trois jours de fêtes.

Les prêtres sortent des églises reliques et lives saints