Retour

Festival de Cornouaille, l’âme bretonne

Locomotive de l’identité quimpéroise, le Festival culturel de Cornouaille draine chaque mois de juillet plus de 200 000 spectateurs. Il fête cette année ses 98 ans…

Festival de Cornouaille © Bernard Galéron Festival de Cornouaille

Des spectacles de danse bretonne (cercles), de la musique (les bagadou, célèbres formations jouant de la bombarde, de la cornemuse et des percussions), du chant, l’élection de la Reine de Cornouaille, le Triomphe des Sonneurs… le Festival de Cornouaille va bien au-delà du folklore traditionnel breton. C’est l’incarnation de son identité culturelle et son expression la plus vivace. Rien n’est touristique dans cet événement, même si les touristes viennent nombreux voir ce qu’ils perçoivent comme une authentique vitrine identitaire. Durant six jours en juillet, la ville vibre au rythme des groupes bretons et des formations celtes invitées – galloises, irlandaises…. Place de la cathédrale, théâtre de Cornouaille, quais de l’Odet… ces lieux accueillent un tourbillon de représentations dans lesquelles les artistes se fondent avec le public. Le pays de Quimper est le berceau de la culture bretonne. S’y trouvent les cercles les plus titrés et la plus grosse concentration de joueurs de musique traditionnelle. Cette culture à la fois populaire et vivante marque sa différence avec celle d’autres régions, où elle est devenue beaucoup plus folklorique. Preuve de cette vivacité, le festival s’imprègne d’influences actuelles, hip hop, rap, variétés… Equilibre entre tradition et modernité, ses spectacles sont très créatifs. Les brodeurs imaginent des costumes de scène cassant les codes, les chorégraphes s’enhardissent dans des compositions contemporaines… S’ajoute même au festival, depuis 1999, un Cyber Fest Noz, plus grand fest-noz du monde !

 

Une Reine au balcon

Le succès populaire se mesure aussi à l’affluence lors de deux temps forts du festival : l’élection de la Reine de Cornouaille et le Triomphe des Sonneurs. C’est sur le balcon du Palais des Evêques, face à l’Odet, que se présente la Reine de Cornouaille. Elue par ses pairs, des milliers de personnes se pressent sur les rives pour l’applaudir. A la fin du festival, les berges accueillent aussi le moment phare que constitue le Triomphe des Sonneurs. Un défilé de l’ensemble des bagad de l’événement qui parcourt les rues toutes cornemuses dehors !

Plus d'infos

Festival de Cornouaille © Bernard Galéron

Lire tout le reportage

Profitez-en !

Le Guilvinec

Men Meur (GUL100)

àpd €932 €730 / semaine

Pont l'Abbé

Camélia (PAB101)

àpd €377 / semaine

Nevez

Le Fortin de Kerkoulin (NVZ109)

àpd €1390 / semaine

Nevez

Plage à Pied (NVZ106)

àpd €813 / semaine