Retour

Finca de los Arandinos, la branchée ou Marqués de Riscal, l’avant-gardiste ?

Avec les chaudes couleurs automnales des vignes, des montagnes et un ciel bleu éclatant, on a l'impression de plonger dans un tableau de maître dans cette région de la Rioja....

Myriam Thys Marqués de Riscal

Première halte de la journée. Blanche comme neige, la Finca de los Arandinos, située à Entrena, contraste au milieu de cet étalage de couleurs.

Comme dans bien d’autres bodegas, vous pourrez découvrir comment le vin est produit et le déguster en compagnie du vigneron en personne.

Vous pourrez aussi y partager un bon repas et même y passer la nuit.

La gastronomie y est d’un très bon niveau, tout comme les vins, évidemment. Le terme « vin du patron » prend ici un tout autre sens… Nous avons dégusté (et approuvé) quelques-uns des 8 vins de la maison, tous riches en saveur. Parmi nos favoris, on citera le blanc Viero 2016 (100% Viura) et le rouge El Conjura 2016 (Tempranillo/Garnacha), qui ont tous deux vieillis en fûts de chêne français.

Finca de los Ardinos Myriam Thys

Manuel est l’un des membres de la famille qui produit du vin ici depuis plus d’un siècle.

Un homme joyeux. Depuis les hauteurs de son vignoble, il nous montre la vallée de l’Èbre en forme d’entonnoir. On y découvre un grand patchwork de vignes colorées. Ici, pour étendre leurs vignobles, les cultivateurs doivent acheter des parcelles de vignes existantes. Cela coûte beaucoup d’argent et impose une bonne dose de diplomatie… Manuel nous raconte comment il incorpore l’essence de la nature qui l’entoure dans ses vins. Il estime que la personnalité des vins est très importante.

Il les compare aux divas du cinéma : « celui-ci est par exemple plutôt Audrey Hepburn que Pamela Anderson », s’amuse-t-il. Une dégustation folklorique. Et des vins agréables et abordables.

Un Marquis pas comme les autres

Marques de Riscal

En arrivant, les plaques d’acier ondulées en rouge, argent et or contrastent fortement avec le village idyllique d’Elciego, dont le vieux clocher de l’église accentue encore le contraste. Le rouge symbolise le vin, l’argent le dessus de la bouteille et l’or le filet autour des bouteilles de ce vignoble.

Marqués de Riscal se classe parmi le trio de tête des bodegas de la région. On doit le bâtiment à l’architecte Frank O. Gehry, qui a notamment aussi conçu le musée Guggenheim de Bilbao. Il a dessiné ici 43 chambres, trois restaurants et un spa.

Depuis 160 ans

Marqués de Riscal, les caves Myriam Thys

À l’intérieur, le bar à vin est l’attraction principale. Derrière le bar, des centaines de bouteilles reposent dans de petites niches percées dans un mur de près de 7 m de haut. Ici encore, des accents de couleur rouge font référence au vin. Il se chuchote que Gehry aurait accepté le chantier après avoir goûté une bouteille Gran Reserva datant de son année de naissance : 1929. Depuis 160 ans, Marqués de Riscal est une référence en matière de vins. La maison possède une collection unique de bouteilles de 1862 à nos jours. Nous avons un faible pour les Reserva et Gran Reserva, en raison de leurs saveurs et de leurs doux tanins. La cuisine est ici aussi de haut niveau. Mais la cerise sur le gâteau, c’est la vinothérapie du spa Caudalie. Notre peau s’y est refaite une santé au moyen de vin et de raisins. La piscine et le hammam nous aussi aidés à évacuer les calories de cette étape gastronomique.

Lire tout le reportage