Florence en confinement : « Ma recette pour partir au bout du monde, au fond de mon jardin… »

Je n'ai jamais vraiment baladé avec une boussole dans mon jardin, mais il est évident que mon bout de pelouse n'est pas franchement au sud. Au matin, il est tout grignoté d'ombres et même le yéti y grelotterait de froid. Mais quand vient l'après-midi, les zones d'ombres reculent, petit à petit, et finissent par disparaître complètement ! L'herbe est ensuite tout inondée de soleil.

Et c'est alors pour moi le moment de préparer mon sac. Parce que oui, je pars au fond du jardin comme je partirais à la plage. Mp3, crème solaire, mots croisés. La base ! Mais aussi une grande bouteille d'eau et des biscuits, pour les p'tits creux éventuels. Serviette XXL, chapeau de paille, lunettes de star. La robe dos nu et les tongs aux pieds, je m'en vais. Il n'y a plus qu'à grimper sur le transat en plastique, tout chaud de soleil, et à fermer les yeux. Et alors, là... Alors là ! Je m'en vais pour ailleurs. Je décolle, je rêve, je voyage carrément !

Allez-y faites-moi rêver !

Derrière mes paupières closes, les destinations sont plus que réelles. Cette odeur de crème solaire ? Mais oui, je suis à Acapulco ! Mes doigts effleurent le sable mexicain chaud, si chaud. Trop chaud. Zut, j'aurais dû penser à aller m'installer à l'ombre du gros palmier, là-bas. Et ces oiseaux qui chantent ? C'est clair, je suis en Normandie. Les herbes folles me chatouillent tout partout. On est si bien à la campagne, près des pommiers en fleurs. Et cette chaleur qui me fait somnoler ? Bien sûr, je suis à Marbella. Les vagues sont là, à quelques mètres de mes pieds vernis. Peut-être que tout à l'heure, j'irai me baigner. 

Le plus important, pour voyager sans bouger, c'est de ne pas ouvrir trop souvent l'œil. Et de ne pas quitter ses écouteurs et sa playlist. Vous risqueriez en effet de tout anéantir en voyant le voisin passer en short et grandes chaussettes ou en entendant le camion poubelles rentrer dans la rue. Mais si vous y parvenez, c'est magique ! 

Tout est dans la tête !

Le pouvoir de la pensée est tel que vous pouvez brancher votre cerveau sur les destinations de votre choix en plantant simplement le décor dans votre p'tite tête. Le reste suit tout seul. Du bleu, du vert, de l'orangé. De la pierre ocre, du granit rose, du marbre blanc. La montagne, le désert, le bord de mer. Le Taj Mahal, la Pyramide de Kheops, le Mont-Saint-Michel. Défilé d'images et photos de paysages grandioses. 

Des vacances inratables, en somme! Pas de valises perdues! Pas de tourista qui gâche tout! Pas de météo décevante! Pas même de sous dépensés! Comme quoi... Promettez moi que, dès demain, vous préparerez votre sac, vous aussi, pour partir au bout du monde ! Parce que le voyage n'est pas toujours celui qu'on croit et que le bonheur est parfois juste là, au bout du jardin !