Grenade, comme un fruit savoureux

Al-hamra signifie la Rouge en arabe… On comprend vite pourquoi, surtout le soir dans la lumière du couchant quand la forteresse irradie d’une belle lueur rouge.

Grenade, vue de l'Alhambra Grenade, vue de l'Alhambra

Couronnée au loin par le blanc des neiges de la Sierra Nevada, elle est une merveille à admirer. Tout le monde vient profiter des soirées magiques où elle s’observe depuis l'une ou l'autre terrasse de la ville. Sa visite est un enchantement. Édifiée sur la Sabika dès 1238, l'une des trois collines de Grenade, l'Alhambra est donc le monument le plus emblématique de la cité. Un dicton espagnol l'affirme: "Celui qui n’a pas vu Séville, n’a vu aucune merveille. Et celui qui n’a pas vu Grenade, n’a rien vu du tout." Voir ou ne pas voir... telle est la question puisqu'un poète de cour a écrit également: "Il n'est rien de plus douloureux dans la vie que d'être aveugle à Grenade!"

Plus d'infos

 

Grenade

 

L’Alhambra, joyau éternel

L'Alhambra compte deux parties: l'alcazar et l'alcazaba (ou al-kazbah) soit le palais et la forteresse. La forteresse fut édifiée en premier, au bout de l'éperon rocheux et dénudé dominant la ville. Ensuite, le palais prit le relais. La visite des lieux permet d'admirer les tours, fontaines, jardins et terrasses qui se succèdent. Des plafonds finement ciselés s’ajoutent aux colonnes, aux voûtes et aux arcades incroyablement sculptées. Un dédale de passages et de couloirs livre à chaque détour sa surprise avec la Cour des Lions, la Salle des Rois, les palais Nasrides (palacios nazaríes), le salon des Ambassadeurs... Après la Reconquista par les Rois Catholiques, malgré le désir d'effacer les traces de l'Islam des territoires reconquis, le palais était admiré à ce point qu'il fut épargné et servit de résidence royale. Pour nous arriver intact aujourd'hui en héritage...
Conseil : Pour tous les monuments d’Andalousie, il est recommandé de réserver les visites (parfois longtemps à l’avance) et d’acheter son billet sur internet.

 

Le Généralife

Autre trésor architectural avec l'Alhambra: le Généralife. Édifié autour de 1250, ce petit coin de paradis se découvre après avoir franchi l'allée des cyprès et le « paseo des las Adelfas ». D'un grand raffinement, cet ensemble de bâtiments et de jardins offre l'ombre et la fraîcheur en été au bord de bassins et de jets d'eau. L’eau pure et précieuse provient directement des hauteurs de la Sierra Nevada. Le mot Généralife signifie en arabe "Paradis ou jardin de l'architecte"... C'est tout dire. Une succession de salles entourées de jardins avec des bassins intérieurs et des miradors ou balcons permettent d’admirer ces derniers et la ville. Au milieu de l’édifice s'étire un long bassin et des jets d'eau. Depuis les terrasses, la vue sur la ville est magnifique et notamment sur le quartier populaire de l'Albaicin.

 

L'alhambra de Grenade

 

L'alhambra de Grenade