Retour

Idée voyage : Varsovie, la ville dévastée devenue capitale trépidante

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Varsovie a été presque entièrement détruite par l’armée allemande. Mais si vous vous promenez dans la capitale aujourd’hui, vous ne verrez aucune trace de ces nombreux dégâts. Après la guerre, la Pologne a en effet fourni un effort phénoménal pour redonner à l’ancien centre-ville son authenticité et construire un tout nouveau quartier. Le passé communiste est désormais bien loin lui aussi. Aujourd’hui, Varsovie est la ville la plus dynamique de Pologne.

Cet article a été rédigé en collaboration avec l’Organisation polonaise de tourisme.

Vistula boulevard Filip Bramorski

Une ville de contrastes

Lors de la reconstruction de la vieille ville, on a évité au maximum les éléments modernes parasites. À bien des égards, Varsovie est ainsi une ville à deux vitesses avec d’une part, la vieille ville, pittoresque, charmante et piétonne, et d’autre part, la nouvelle ville, minutieusement planifiée, avec les abords de la gare très animés.

La vieille ville

Le Palais de la Culture de Staline

Entre les gratte-ciel flambants neufs se dresse l’emblème de l’ancienne influence russe : le Palais de la Culture et de la Science. Cet édifice massif et imposant a été construit sur ordre de Staline comme « cadeau » aux habitants de Varsovie. Le Palais de la Culture était autrefois insupportable pour bien des Polonais. Les plans de démolition de la tour ont cependant été mis de côté : la construction est tout simplement trop volumineuse pour être démolie à un coût abordable. Heureusement, les habitants se sont habitués au palais. Il abrite à présent toute une série d’entreprises, dont l’office du tourisme, un cinéma et un centre culturel. Les salles sont souvent utilisées pour de nombreux événements prestigieux. Avec l’éclairage nocturne d’ambiance et les panneaux publicitaires qui l’entourent, l’inspiration communiste a elle aussi largement disparu. Pour les visiteurs, le palais est d’ailleurs un point de repère pratique, visible de partout en ville. Nous prenons l’ascenseur jusqu’au 30e étage et la terrasse panoramique. De là, vous profiterez d’une vue magnifique sur Varsovie, en particulier sur les nombreux parcs. De cette hauteur, vous pourrez également vous faire une idée de la destruction d’une métropole et de sa reconstruction planifiée.

Palais de la culture et de la science rudi1976 - Fotolia

Le quartier de Praga et la verte Vistule

Depuis la vieille ville, nous marchons vers les rives de la Vistule et les agréables boulevards qui les bordent : une zone verte qui s’étend jusqu’au quartier universitaire animé de Varsovie. En été, faites un détour par le toit de la bibliothèque universitaire. Il regorge de plantes et est aménagé comme un parc dans lequel vous pourrez vous promener. De l’autre côté du fleuve : direction le quartier de Praga. Il était autrefois connu comme la zone « la plus dangereuse » de la ville : on y vendait toutes sortes de logiciels illégaux et de copies pirates en provenance de Russie. Aujourd’hui, l’endroit s’est transformé en un quartier agréable qui vaut vraiment la peine d’être exploré. Avec votre famille, vous passerez une merveilleuse journée au zoo sur lequel est basé le film « La Femme du gardien de zoo » et où il a été tourné. Vous découvrirez aussi le musée de la vodka polonaise qui est installé dans les bâtiments de l’ancienne usine de vodka « Koneser ».

Vistule : le toit de la bibliothèque universitaire

Histoire stéréoscopique

Si vous souhaitez vous faire une idée rapide de l’ancienne splendeur de Varsovie et de sa destruction par les nazis, rendez-vous au Fotoplastikon, situé au pied du Palais de la Culture. Le théâtre fait partie du Musée de l’Insurrection de Varsovie. Des photos stéréoscopiques de Varsovie, la plupart en noir et blanc, parfois agrémentées d’un splendide effet 3D, vous permettent de découvrir ce qui a disparu. En fond sonore, Chopin joue en harmonie avec la beauté du passé et, parfois, en contraste frappant avec les destructions brutales.

Maîtres flamands

Nous explorons également en chair et en os la vieille ville reconstruite. Son unité architecturale est presque trop parfaite. Le palais royal, la place du marché, les rues environnantes, la voie royale… tout a été en grande partie reconstruit. La vieille ville abrite aussi d’autres lieux d’intérêt, notamment l’université et le musée national. Ce dernier présente une collection unique de peintures religieuses, mais surtout tout un éventail de maîtres polonais, flamands, français et italiens du XVIe au XVIIIe siècle. Besoin d’un petit café avant de reprendre la route ? Installez-vous dans l’un des cafés branchés de Nowy Swiat, pour un voyage dans le temps jusqu’à aujourd’hui. Les délicieux food markets font également partie intégrante de Varsovie. Les étals autour de Hala Mirowska et du Bazar de Szembek seront pour vous l’occasion idéale de goûter aux célèbres produits polonais saumurés tout droit sortis du tonneau, comme les pickles de concombres et la choucroute.

parc Lazienki

Chopin au parc Lazienki

Depuis le cœur de la vieille ville, la voie royale Trakt Krolewski mène au parc le plus populaire et le plus beau de Varsovie : Lazienki. Canards, cygnes et écureuils y créent une atmosphère idyllique. En flânant, nous passons devant le palais où le dernier roi de Pologne donnait des dîners pour les intellectuels, l’auditorium qui accueille des concerts d’été, l’orangerie ou encore la statue de Chopin dans la roseraie. À la belle saison, un piano à queue est placé à côté de la statue. Mais nous sommes en hiver et Chopin lance un regard sévère sur l’espace vide à côté de lui.

Retrouvez plus d’informations en consultant les liens suivants :