Retour

Indomptable Mékong, à la rencontre des dauphins du Cambodge

Je quitte la région d’Angkor et me rends de Kompong Thom à Kompot en passant par Kratie.

Le bac pour la traversé du Mékong © EH Le bac pour la traversé du Mékong

Pour ce faire, j’emprunte le bac qui m’emmène de l’autre côté du Mékong. Une file de véhicules attend de chaque côté de la berge. Le bac arrive et déverse son flot de piétons, mobs, minibus, camions, voitures. Jamais, je n’aurais cru qu’il y avait autant de monde à bord. Me voici sur le bateau à côté de camions dont je ne pourrais pas donner l’âge…

 

Kratie est essentiellement connu pour ses dauphins d’eau douce. L’espèce en voie d’extinction est protégée. Il est néanmoins possible de les observer. Quelques barques menées parfois à la rame, parfois au moteur, nous mènent au milieu du fleuve où chaque apparition de nageoire, dos ou tête est un spectacle.

Embarcadère pour voir les dauphins d'eau douce à Kratie © EH

 

La vie qui grouille sur le Mékong

Je découvre de nombreux villages flottants aux abords du Mékong composés de maisons sur barge ou pilotis avec leur propre système de filets de pêche suspendus ou leurs cages de pisciculture.

Maisons de pecheurs sur le Mékong © EH

 

Plus loin, je passe devant un Resort à la cambodgienne : des dizaines de huttes alignées, sur pilotis, posées là où des rapides se jettent dans le Mékong. Sur l’allée principale, des vendeurs de nourritures, boissons et jeux pour enfants. Dans les huttes, des espaces pique-nique et des hamacs, à louer. Choisissez votre hamac, plongez dans l’eau, dégustez une galette de poisson frite et vous vivrez des vacances de nouvel an à la cambodgienne comme peu de touristes ont l’occasion de le faire.

Ressort Cambodgien sur le Mékong lors des fêtes du nouvel an © EH

 

En arrivant à Kampong Cham, mon chauffeur me dépose près de la passerelle de bambou. Celle-ci passe sur le Mékong pour rejoindre une île de près de 8000 habitants. Il y a des jeux dans l’eau et des animations où les cambodgiens se rendent aujourd’hui en nombre pour le nouvel an. La crue du Mékong emportera certainement cette passerelle, qui sera reconstruite l’an prochain.

Passerelle en bambou © EH