Retour

La mer qui cerne Malte et sa couleur bleue si particulière

14/01/2022

A La Valette, quand vient l’heure de dîner, la vie semble se poser, se mettre en congé jusque plus tard dans l’après-midi. Les commerces ferment leurs portes, les étals de marchés se replient, les rues se vident. Il y fait si calme qu’on peut entendre le clapotis des vagues monter du port.

Depuis les jardins d’Upper Baracca qui surplombent la ville, le regard embrasse les bastions de Cospicua, Vittoriosa et Senglea qui hérissent l’autre côté de la baie. La rade est animée des silhouettes de voiliers élégants, de yachts luxueux, de paquebots de croisière mais aussi de chaloupes maltaises bigarrées.

efesenko - stock.adobe.com

Les fameux luzzus de Marsaxlokk

La grande bleue s’avère d’un accès difficile : les hautes falaises crayeuses sont battues par les vagues et les petites criques semblent bien discrètes. Il faut aller vers le nord, à Marsaxlokk, un petit port niché au creux d’une baie, pour participer à la vie de pêcheurs qui ravaudent leurs filets sur les quais tout en bavardant dans une langue dont les sonorités évoquent l’arabe mais avec un rythme chantant à l’italienne. Des centaines de chaloupes multicolores dansent sur la mer, les fameux luzzus, toujours décorés sur la coque d’un œil, celui d’Osiris qui protègerait les embarcations du mauvais sort.

Marsaxlokk, petit port de pêche

La mer se laisse approcher sur l’île de Gozo

Selon la légende, c’est ici que Ulysse fut retenu dans une grotte par la nymphe Calypso, au pied d’une plage de sable rose aux reflets dorés. Les champs en terrasses cernés de murets de pierre sèche dévalent vers le littoral bordé de falaises et de criques rocheuses. Un jour radieux à Gozo trouve son épilogue dans un coucher de soleil toujours féerique qui vire à l’orange avant de basculer écarlate derrière l’horizon. Tout le paysage minéral de la baie se pare de violet puis d’un bleu profond qui se noie dans le miroir strié de la Méditerranée.

Mer démontée et bleu azur sur l’île voisine de Gozo

Lire tout le reportage