Retour

La « plus belle île au monde » enfin rouverte au public !

Des longues plages de sable blanc, des palmiers et des récifs de corail font de cet endroit un écrin privilégié pour les amateurs de plages paradisiaques.

L'île touristique de Boracay, fermée au public en avril afin de permettre notamment la construction de réseaux de traitement des eaux usées, est à nouveau accessible aux vacanciers. "L'eau est propre à présent", a garanti lundi le ministre de l'Environnement, Roy Cimatu. L'écrin insulaire, célèbre pour ses plages de sable blanc, se trouve à environ 300 km au sud de la capitale Manille. Plus de deux millions de touristes étrangers et locaux ont visité le petit territoire en 2017.

 

Une île paradisiaque transformée en fosse sceptique

Victime de son succès, cette terre d'une dizaine de kilomètres carrés avait vu affluer hôtels, restaurants et magasins qui, des années durant, ont déversé leurs eaux usées directement dans la mer. Le président philippin Rodrigo Duterte avait dès lors donné l'ordre fin avril de fermer l'île aux touristes, la comparant à une "fosse sceptique". Selon le ministère de l'Environnement, 195 commerces et 4.000 particuliers de l'île n'étaient pas connectés aux réseaux d'égouts.

 

26 octobre

Depuis lundi, les touristes philippins sont à nouveau les bienvenus à Boracay. Les touristes étrangers pourront, eux, fouler ses plages à partir du 26 octobre. Les travaux du port, des voiries, des égouts et de traitement des eaux usées devraient être finalisés en décembre 2019, selon le secrétaire au Tourisme Berna Romulo-Puyat.