La vieille ville du Mans, un décor de cinéma

Le Mans ne date pas d’hier, puisqu’elle a 4.000 ans d’histoire… Les Romains ont bâti l’enceinte de la ville et la trace de leur passage est également toujours visible en plusieurs autres endroits.

La cité historique Plantagenêt © Myriam Thys La cité historique Plantagenêt

Saint Julien y fit construire plusieurs églises au 4e siècle. Et au début du Moyen Âge, la ville actuelle a été construite autour de la première cathédrale. C’est à cette époque que le lieu, appelée jusqu’à alors Vindunum, fut rebaptisé Le Mans. L’endroit a connu une période de sérieux troubles durant la Guerre de Cent Ans et la Révolution française, mais l’inauguration de la ligne de chemin de fer Paris-Brest, en 1865, signait le début d’une période de belle prospérité. Et lors de la course cycliste du même nom, les habitants ont aussi découvert une délicieuse pâtisserie (en forme de roue), également baptisée Paris-Brest.

 

Devant la cathédrale Saint Julien le menhir d'y a 7000 ans © Myriam Thys

 

L’une des plus grandes cathédrales de France

Se balader au Mans, c’est comme se plonger dans un livre d’histoire. Dans le centre historique, on retrouve presque tous les styles architecturaux. De bonnes vibrations se dégagent de ce lieu : les maisons authentiques, le calme ambiant et le fait que le centre-ville soit piétonnier font que l’endroit s’apparente à un décor de cinéma. Pas étonnant dès lors que plusieurs films historiques aient été tournés ici. Le plus connu d’entre eux est sans aucun doute Cyrano de Bergerac. La pièce-maîtresse de la ville, c’est la cathédrale Saint-Julien : elle vous fera immédiatement forte impression. Avec une superficie de près de 5.000 m², c’est d’ailleurs l’un des plus grands lieux de culte de France.

Le centre historique © Myriam Thys

 

Les anges musiciens

La cathédrale Saint-Julien veille sur la ville et a été surnommée cathédrale de la lumière, en raison de ses impressionnants vitraux. Les bâtisseurs ont travaillé à la construction de l’édifice pendant 400 ans, du 11e au 15e siècle. Voilà pourquoi on trouve des éléments baroques mais aussi gothiques. Le clou du spectacle, c’est la Chapelle de la Vierge, l’une des treize chapelles latérales qu’abrite le lieu. La voûte se couvre d’une fresque unique, aux couleurs vives et chaudes, baptisée « Les Anges musiciens » et réalisée par un artiste belge au 14e siècle : Jean de Bruges. À voir absolument !

Cathédrale Saint Julien - Les anges musiciens prennent vie lors du Festival des Lumières © Myriam Thys

 

L'empreinte de la dynastie Plantagenêt

Héritier des comtés mis en place par Charlemagne, convoités par ses puissants voisins normands et angevins, le Maine entre, au XIIeme siècle, dans la mouvance angevine.
Le lien des Plantagenêt et du Mans s'établit le 17 juin 1128 avec le mariage dans la cathédrale de Geoffroy Plantagenêt, comte d'Anjou et du Maine et de Mathilde, veuve de l'Empereur d'Allemagne. Petite fille de Guillaume le Conquérant, l'"Emperesse" est l'héritère du royaume d'Angleterre et du duché de Normandie.
Leur fils Henry est né en 1133 dans le palais comtal du Mans (actuel Hôtel de Ville) et fût baptisé dans la cathédrale Saint-Julien. Mort en 1151, Geoffroy est enterré dans la cathédrale : la plaque en émail le représentant ornait autrefois son tombeau. Elle est exposée au Carré Plantagenêt, le musée d'archéologie et d'histoire du Mans.
En 1152, Henri épouse Aliénor d'Aquitaine qui lui apporte en dot tout le sud-ouest de la France. Il est couronné roi d'Angleterre en 1154. Le Maine est alors pris dans les conflits entre royaumes d'Angleterre et de France. Leur fils Richard Coeur de Lion partant en Terre Sainte, épouse en 1191 à Chypre, Bérengère de Navarre. Devenue veuve, la reine Bérengère obtient, en 1204, la gestion de la cité mancelle et du territoire alentour. Elle vivra 25 ans dans le palais comtal et royal. La souveraine repose au Mans, à l'abbaye royale de l'Epau qu'elle a fondée.

Source: www.lemans-tourisme.com

La cathédrale Saint Julien sur ses hauteurs

 

La Nuit des Chimères, festival lumineux

Chaque été en juillet et en août, un festival lumineux est organisé au Mans. Il met littéralement la ville sous le feu des projecteurs. Cet événement, baptisé « La nuit des Chimères », est à ne pas manquer. Lorsque vient la nuit, les ruelles de la ville se muent en décor mystérieux et les créateurs de l’événement s’en donnent à cœur joie. Tant les remparts que la cathédrale et tous les autres monuments importants de la ville s’illuminent comme dans un conte de fées. Une atmosphère unique. Visiter Le Mans à la période où se tient ce festival est assurément un bon plan…

La cathédrale Saint Julien pendant le Festival des Lumières © Myriam Thys

CECI PEUT ÉGALEMENT VOUS INTÉRESSER