Retour

La Wallonie emmène les curieux sur la Route Napoléon, 200 ans après la mort de l'empereur

Nonante-quatre kilomètres, c'est la distance qui sépare le départ de la campagne de 1815 du champ de bataille final à Waterloo. À l'occasion du bicentenaire de la mort de l'empereur français, Wallonie Belgique Tourisme emmène les visiteurs sur la Route Napoléon dans les pas des troupes impériales, de Beaumont à la célèbre butte du Lion.

© Danis Erroyaux

Au fil de ce parcours jalonné de panneaux explicatifs et ponctué de 150 monuments, stèles et musées évoquant le passage de l'empereur en Belgique, les amateurs découvriront un patrimoine architectural, culturel et paysager foisonnant, tout en ressentant la montée en puissance d'un conflit qui marquera l'Europe du 19e siècle et d'après.

Je télécharge la carte de la route Napoléon

 

Ligny, la dernière victoire de Napoléon

"Le 15 juin 1815, Napoléon, qui vient de reprendre le pouvoir en France trois mois plus tôt, arrive en Belgique avec l'intention de battre séparément deux de ses principaux ennemis : les Prussiens de Blücher et les anglo-alliés de Wellington", explique Wallonie Belgique Tourisme. "Après avoir remporté les batailles de Ligny et des Quatre Bras, Napoléon sera finalement vaincu lors de l'affrontement suprême du 18 juin, la Bataille de Waterloo."

Musée de Ligny

 

Un parcours retracé pour vous !

Pendant trois jours, l’empereur et ses troupes ont traversé la Wallonie. Le périple passe par Beaumont et sa Tour Salamandre, la commune de Thuin et son château du Fosteau, Fleurus et son Château de la Paix - qui fut le dernier palais de Napoléon en campagne. C'est là qu'il se reposa après sa dernière victoire, à Ligny.

Château de la Paix