L’amour de la liberté

Entre liberté confisquée et culture malmenée par les évènements de l’histoire et l’appétit des « gros » voisins, l’Allemagne, la Pologne et la Russie...

Trakai - Lituanie Trakai - Lituanie

Mais aujourd’hui, plus libres que jamais et heureuses d’être indépendantes, ces républiques cultivent le même et immense amour de la liberté. Ni slaves, ni russes, un peu scandinaves mais surtout Européennes, les trois capitales sont le fer de lance des pays baltes qui furent indépendants de 1918 à 1939… Soit 20 ans seulement! Après l’occupation nazie, les pays baltes furent annexés pendant des décennies par l’Union soviétique. Avant d’être enfin libres et souverains il y a une quinzaine d’années. Même si la menace russe n’est jamais vraiment absente, les trois républiques sont fières d’être européennes et affichent un art de vivre, une indépendance et un goût de liberté qui les rendent incroyablement attachantes.

 

Tallinn