Retour

Le Chemin français de Saint-Jacques-de-Compostelle : une fin du parcours en Galice sous le signe des mystères et des légendes

28/01/2022

Le Chemin français se termine dans la région mystérieuse de Galice. Vous pourrez y participer à des rituels dignes de contes de fées, vous promener parmi les pallozas séculaires et découvrir la cité engloutie de Portomarín.

La Galice

La Galice, dernier tronçon du Chemin français

Le Camino francés prend fin en Galice, où se trouve Saint-Jacques-de-Compostelle. La région est empreinte de mysticisme et possède un riche folklore. Dans les zones rurales de Galice, les légendes évoquant la magie et les sorcières occupent même une place prépondérante dans la culture. En tant que marcheur, vous pourrez également en faire l’expérience en participant à la queimada, un rituel qui consiste à avaler une boisson alcoolisée brûlante qui a un effet purificateur sur ceux qui la boivent pendant qu’une meiga (sorcière) prononce une incantation.

La Galice

Le village d’O Cebreiro

Le tracé en Galice commence dans le village d’O Cebreiro. Vous pourrez déambuler parmi les pallozas : d’anciennes maisons rondes en pierre coiffées d’un toit bas en chaume qui étaient encore habitées il y a peu. Une d’entre elles a été récemment transformée en résidence de vacances alors qu’une autre a été aménagée en musée ethnologique. L’église préromane, la plus ancienne encore intacte sur le Camino, est baignée d’une aura mystique. Elle abrite une cloche qui sonnait autrefois par temps de brouillard pour guider les pèlerins dans la bonne direction et est considérée par certains comme un saint graal.

Portomarín, la ville engloutie

Votre pèlerinage vous mènera ensuite au village de Portomarín qui occupait autrefois un autre emplacement qu’aujourd’hui. Une crue de la rivière Miño toute proche a complètement submergé la vieille ville. Le village a ensuite été déplacé et les bâtiments historiques reconstruits pierre par pierre. Si vous regardez attentivement, vous pourrez voir que les pierres de l’église sont numérotées. Portomarín compte également de nombreuses caves à vin. La région est en effet réputée pour sa production du précieux nectar, mais le produit local le plus célèbre est néanmoins l’eau-de-vie.

Portomarin

Une fois que vous aurez laissé Portomarín derrière vous, vous serez tout proche de la ligne d’arrivée. En gravissant le Monte do Gozo, vous apercevrez au loin la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle. La capitale de Galice n’est pas seulement le terminus d’un magnifique parcours à la découverte de villages historiques, d’une nature somptueuse et de délices culinaires. C’est aussi une ville animée où les éléments modernes et l’histoire s’harmonisent à merveille.

Monte do Gozo tono arias

Le lieu le plus important du centre-ville est sans aucun doute la Plaza de Obradoiro. C’est sur cette place que vous découvrirez l’effervescence des habitants. C’est aussi le point de départ de votre exploration de Saint-Jacques. Vous pourrez enfin visiter la cathédrale et vous reposer dans l’hôtel de luxe Hostal de los Reyes Católicos. En vous éloignant de la place, vous trouverez de délicieux bars à tapas typiques dans les rues Calle Franco et Calle Raiña. Au cœur du centre historique, vous pourrez savourer des fruits de mer frais, du poulpe a feira (à la galicienne), le gâteau traditionnel de Saint-Jacques et le célèbre vin blanc Albariño. Que vous soyez pèlerin ou non, Saint-Jacques-de-Compostelle est une destination à ne pas manquer.

 

Lire tout le reportage