Retour

Top 10 des spots les plus instagrammables d’Amérique Latine

Sources d’informations et d’inspirations, les réseaux sociaux ont profondément modifié notre rapport au voyage. On les utilise volontiers pour se renseigner sur une destination mais on les parcourt aussi pour le seul plaisir de la contemplation, fascinés par la perfection d’un cliché ou la féérie d’un paysage.

© Mariano Diaz

Sur Instagram, où l’image est reine, les monuments illustres côtoient ainsi des endroits plus secrets au rang des spots photogéniques. Pour voyager de loin ou voyager demain, voici une sélection 100 % latino-américaine de lieux à la beauté sans filtre (ou presque).

 

1. Le Christ Rédempteur, contemplateur contemplé (BRÉSIL)

Inaugurée en 1931, la statue du Christ Rédempteur qui semble veiller du haut du mont du Corcovado sur la ville de Rio de Janeiro compte parmi les sites les plus célèbres de la planète. C’est à la fois une star du tourisme devant laquelle s’attardent plusieurs centaines de milliers de visiteurs chaque année et une star du cinéma qui crève régulièrement le (grand) écran : OSS 117 : Rio ne répond plusTwilight, chapitre IV : RévélationRoméo+JulietteFast and Furious 5… Logiquement, les voyageurs qui s’y pressent multiplient les prises de vue, avec plus ou moins d’originalité mais un incontestable enthousiasme. On ne s’en lasse pas !


 

2. Le Machu Picchu, mystérieuse cité inca (PÉROU)

En 2017, le fabricant de smartphones Sony révélait le classement des 30 monuments ou lieux les plus photographiés du monde sur Instagram. Le Machu Picchu y figure sans surprise, à une très honorable 12e place. Située à quelques heures de train de Cuzco, au Pérou, cette citadelle inca nichée dans les montagnes des Andes compte parmi les merveilles du monde moderne. Plus d’un million de personnes la découvrent chaque année avec bonheur, résistant rarement à l’envie de documenter leur visite avec quelques clichés.

 

3. Le patchwork bigarré de la rue Caminito à Buenos Aires (ARGENTINE)

Mondialement connu pour son club de football, Boca Juniors, le quartier populaire de Boca, à Buenos Aires, doit aussi sa renommée à ses maisons en tôle de toutes les couleurs et aux danseurs de tango qui investissent régulièrement ses rues touristiques de leurs mouvements cadencés. L’ensemble compose un tableau pittoresque et résolument Instagram-friendly, qui change au gré des saisons et des initiatives artistiques.

 

4. Le Salar d’Uyuni, désert blanc et inspirant (BOLIVIE)

Ce salar des hauts plateaux, au sud-ouest de la Bolivie, est pris sous tous les angles par des voyageurs littéralement éblouis. À chacun ses idées pour jouer avec les reflets, la transparence et les perspectives de ce paysage presque irréel… Avec un peu d’inspiration, la plus vaste étendue de sel au monde devient une source inépuisable de photos originales, spectaculaires ou bluffantes.


 

5. Le Caño Cristales, la « plus belle rivière du monde » (COLOMBIE)

« Rivière aux mille couleurs », « rivière arc-en-ciel » … Les surnoms ne manquent pas pour parler de ce cours d’eau du centre de la Colombie, qui fait aujourd’hui partie du parc national naturel Sierra de la Macarena. Réputé pour son écosystème fragile, l’endroit l’est aussi pour le phénomène naturel hors du commun qui s’y produit chaque année de septembre à novembre : les plantes endémiques qui la peuplent donnent à la rivière des teintes étonnantes, inspirant alors de nombreux photographes.


 

6. Les sommets enneigés du parc national Torres del Paine (CHILI)

Entre ses reliefs abrupts, ses lacs, ses glaciers aux pieds desquels s’échouent des icebergs aux reflets bleus et ses impassibles troupeaux de guanacos, cousins du lama un poil plus farouches, les occasions de s’émerveiller sont innombrables pour qui s’aventure dans ce parc de la Patagonie chilienne à la nature époustouflante. Un terrain de jeu grandiose pour les amoureux de la montagne, mais aussi pour tous les accros à la photo !


 

7. Le bleu turquoise des eaux du Rio Celeste (COSTA RICA)

« Quand il termina de peindre le ciel en bleu, Dieu lava ses pinceaux dans le Rio Celeste », dit la légende. Difficile de trouver une explication plus rationnelle devant l’extraordinaire teinte de cette rivière du parc national du Volcan Tenorio, au Costa Rica, dont la cascade accessible en une heure de marche est largement immortalisée sur les réseaux sociaux. Tout comme ses ponts de bois… particulièrement photogéniques !

 

8. La « Calle Del Arco » à Antigua Guatemala (GUATEMALA)

Imaginez un peu : le volcan Agua en arrière-plan, une antique chaussée pavée au centre, enjambée par l’arche de Santa Catalina et bordée de petites maisons dont les couleurs semblent varier au gré des heures… Si le post Instagram idéal avait une recette, la calle Del Arco, ainsi qu’est nommée la 5a Avenida Norte à Antigua Guatemala, ancienne capitale du Royaume de Guatemala, en réunirait sans aucun doute tous les ingrédients !


 

9. La balançoire les pieds dans l’eau du cénote Cocalitos (MEXIQUE)

Caractéristiques de la péninsule du Yucatán, les cénotes, ou « trous bleus », font la réputation de la lagune de Bacalar, sur la côte sud-est du Mexique. Elle abrite en effet plusieurs de ces gouffres vertigineux qui plongent abruptement à quelques dizaines de mètres sous l’eau. Certains les explorent palmes aux pieds, d’autres choisissent, comme aux abords – payants – du cénote Cocalitos, de profiter confortablement et à bonne distance de ce spectacle naturel d’un bleu profond, les pieds dans l’eau claire et à un clic du cliché parfait.

 

10. Les ruelles pavées de Colonia del Sacramento (URUGUAY)

Fondée au XVIIe siècle sur les rives du Rio de la Plata, Colonia del Sacramento fut tour à tour espagnole, brésilienne ou portugaise avant que l’Uruguay, dont elle est la plus vieille ville, n’obtienne son indépendance en 1828. Joli phare, rues aux pavés irréguliers bordées de maisons roses, bougainvilliers débordant de fleurs… Dans le quartier historique de la ville, ces influences successives fournissent aux photographes amateurs ou aguerris des cadres tout trouvés pour une prise de vue prometteuse.