Retour

Le Whisky écossais est en péril !

Le cocktail Brexit/Covid/droits de douanes imposés par les Etats-Unis, plombe une industrie qui a survécu à des guerres mondiales, à la prohibition et à la Grande Dépression.

© Thomas Park

La distillerie Glenturret, dans le centre de l'Écosse, traverse ainsi la période la plus difficile de son histoire. Les restrictions liées à la pandémie de coronavirus ont fait chuter les ventes de whisky de la distillerie, des pubs et restaurants et des magasins duty-free des aéroports. Mais ce sont les droits de douane de 25% imposées par les États-Unis depuis 2019 sur le scotch et le ralentissement actuel des exportations vers l'Europe après le Brexit, qui font le plus de dégâts.

"Le Covid affecte le tourisme, le Brexit a nui aux exportations et les droits de douanes sur le whisky écossais en Amérique ont vraiment créé des problèmes", résume le directeur général de la distillerie, John Laurie. Le Brexit, pour sa part, impose davantage de formalités pour exporter vers le continent. La distillerie a ainsi suspendu les livraisons vers le continent. Mais M. Laurie termine sur une note d’espoir : "Nous avons une forte demande en Europe et nous voulons essayer d'y répondre, et quand on veut on peut, donc on va trouver un moyen de traverser cette période difficile".

Ces difficultés sont évidemment rencontrées par toute l'industrie du whisky écossais. Selon la Scotch Whisky Association (SWA), "le secteur a perdu 10 ans de croissance en 2020".