Retour

Dans le monde merveilleux de Picasso et Gaudí découvrez cette richesse culturelle de l’Espagne

Gaudi, Casa Bart Lou Gaudi, Casa Bart Lou

L’histoire mouvementée de l’Espagne a donné naissance à une culture et une architecture exceptionnelles, et a vu émerger de grands noms tels que Picasso et Gaudí. La liste des villes d’art à y découvrir est interminable et variée, de Barcelone, joyau artistique, à l’ultramoderne Bilbao. Vous pourrez aussi participer à l’une des nombreuses fêtes populaires. En Espagne, vous aurez l’embarras du choix.

 

 

Madrid, Barcelone et Bilbao

Le CaixaForum est un temple de la culture situé en plein cœur de la vieille ville de Madrid. Il s’agit d’une ancienne centrale électrique transformée en un spectaculaire centre culturel. Au cœur de la capitale, vous pourrez également découvrir le Barrio de las Letras (« Quartier des Lettres ») où vivaient beaucoup d’écrivains de l’âge d’or de la littérature espagnole : Cervantes, Lope de Vega, Quevedo, etc.   

Au Musée Picasso de Barcelone, vous pourrez admirer des milliers d’œuvres de l’artiste cubiste. Avant de pénétrer à l’intérieur du Musée d’art contemporain de Barcelone (MACBA), ne manquez pas de contempler sur la façade la peinture murale réalisée par Keith Haring.  

C’est à Bilbao que se trouve le plus grand marché couvert d’Europe, le Mercado de La Ribera. La façade possède une ornementation de style Art déco. Pourtant, Bilbao est également une ville moderne, comme en témoigne le «Zubizuri », ou « pont blanc » en basque. Sur cette artère piétonne conçue par le célèbre architecte espagnol Santiago Calatrava, vous déambulerez sous une construction en arche composée de minces piliers en acier. 

Musée Picasso de Barcelone

 

Influences arabes

Pour vous en convaincre, il suffit de prendre la direction de Grenade, en Andalousie, où l’Alhambra, impressionnant ensemble de palais, attire tous les regards. Ses jardins paradisiaques stimulent les sens : les tons roses de la pierre, le parfum du jasmin et des oranges, le bruit des fontaines... « La Giralda », l’ancien minaret qui domine la cathédrale de Séville, est un autre témoignage de l’admirable harmonie des styles architecturaux chrétiens et islamiques.

Séville - La Giralda

 

Du cubisme au surréalisme en passant par le futurisme

Mais l’Espagne abrite également des bâtiments ultramodernes. À la « Cité des arts et des sciences » de Valence, vous aurez l’impression de pénétrer dans un monde futuriste.

Pour les amateurs de surréalisme, mieux vaut rester dans les environs de Barcelone. C’est en effet dans le nord de la Catalogne, à Figueras, que se trouve le lieu de naissance de Salvador Dalí, le célèbre peintre de paysages oniriques. Des œuvres grandioses de l’artiste y sont exposées au théâtre-musée Dalí. Avec ses murs d’un rouge éclatant parsemés de boules de pain, les œufs sur son toit et son énorme dôme de verre, le musée est une curiosité surréaliste à part entière.

Vous pourrez vous rabattre avec bonheur sur l’architecture moderniste. Qui dit Gaudí, dit Sagrada Família, mais c’est également à cet artiste que l’on doit le Parc Güell à Barcelone. Avec ses céramiques colorées, ce dernier ressemble à un village surréaliste : deux maisons fantaisistes à la maçonnerie décorative et un labyrinthe de pavillons, d’escaliers, de bancs et de colonnes.

Si Barcelone est la ville de Gaudí, Malaga est celle de Picasso, même si c’est à Madrid qu’il faut se rendre pour admirer son célèbre tableau « Guernica ».  Représentant des figures tourmentées dans des tons de gris monochromes, cette œuvre est un cri de colère poussé par Picasso à la suite du bombardement en 1937 de Guernica, petite ville du nord de l’Espagne, par l’aviation allemande. Conseil : à Guernica même, vous pourrez contempler une peinture murale, réplique exacte du tableau.

Barcelone - Parc Güell

 

Combats contre des moulins à vent

Les paysages espagnols sont une source d’inspiration pour les peintres, mais également pour les écrivains. Cervantes en est un bon exemple avec son célèbre roman « Don Quichotte ». Les moulins à vent qui parsèment les champs de Castille-la Manche sont les ennemis de ce « chevalier » errant. L’histoire est si populaire qu’il existe même une route sur les traces de l’illustre personnage.

Moulins de Castille-La Mancha

 

Lancer de tomates et de navets

Si vous préférez donner une tournure plus folklorique à vos vacances, vous pouvez participer à l’une des nombreuses fêtes populaires légendaires. Le dernier mercredi du mois d’août, c’est dans la localité de Buñol, près de Valence, qu’il faudra se rendre. Les participants s’y livrent une bataille à coup de tomates dans les rues de la ville : la « Tomatina ». Les 19 et 20 janvier, à Piornal, dans la province de Cáceres dans l’ouest de l’Espagne, les projectiles sont différents, puisqu’il s’agit de navets. La cible désignée est le « Jarramplas », un voleur de bétail aux allures de démon portant un costume à franges colorées et un masque orné de cornes de taureau. Fort heureusement, il porte des plaques de métal sous son habit pour que les navets ne le blessent pas. Si vous souhaitez vous imprégner d’une ambiance de flamenco typique, la Feria de Abril à Séville est incontournable.

Les tapas font partie intégrante des fêtes populaires, mais dans les bars basques, vous dégusterez des tranches de pain généreusement garnies appelées « pintxos ». Envie d’une boisson espagnole ? La région viticole de Jerez est le berceau du xérès. Ce vin muté a un taux d’alcool d’au moins 15 %. Si vous êtes en quête d’autres saveurs, direction les Asturies, célèbres pour leur cidre, érigé en véritable culture.

Piornal - La Tomatina

"