Les maisons coloniales de Curaçao, petit plongeon dans l’histoire

Parmi les éléments qui composent le paysage de Curaçao, il y a notamment les nombreuses demeures coloniales, vestiges d’un passé pas si lointain, où les propriétaires terriens de ces immenses manoirs, souvent repeints en jaune vif, y logeaient tous leurs esclaves.

Ancienne maison d'esclaves © Myriam Thys Ancienne maison d'esclaves

Depuis lors, la plupart de ces demeures ont été transformées en musées, restaurants, galeries d’art ou hôtels. Impossible d’en faire l’impasse, elles font partie intégrante de l’histoire. Les bons repas se prennent au Dokterstuin, l’art s’admire au Bloemhof et une visite s’impose au musée de l’esclavage dans la Landhuis Knip. Elles valent toutes vraiment le déplacement, à l’instar de ces petites maisons d’esclaves, les Kunukus, dont certaines sont encore bien conservées comme la Kas di Pal’i Maishi par exemple.

 

Maison coloniale © Myriam Thys