Retour

Les Marquises, Tahiti et Bora Bora

Sur les traces de Jacques Brel aux Marquises, vous commencez par l’île la plus visitée, celle où tous les bateaux font escale : Hiva Oa.

Sud de Tahiti Sud de Tahiti

Que ce soit l’AraNui, célèbre cargo mixte et bihebdomadaire qui alimente l’archipel au départ de Tahiti ou les autres petits bateaux de croisières et voiliers qui croisent dans les parages lors de voyages de rêve... Toute visite de l’archipel s’arrête donc à Hiva Oa, encore hantée par le souvenir de Brel et de Gauguin.

Cette île du bout du monde voit sa vie tourner autour du port et de ses quais où accostent les bateaux qui se libèrent de leurs cageots de fruits et légumes, de matériaux de pêche et autres pièces de rechange, de machines, de poulets et victuailles qui racontent la vie quotidienne et pragmatique des lieux.

 

Immanquablement, vos pas vous mèneront au Centre Gauguin et à l’espace Jacques Brel. Le premier est un superbe musée dédié au peintre postimpressionniste qui a vécu ici, fuyant la France et après un passage à Tahiti. Sculptant le bois et peignant les habitants des lieux de mille couleurs chatoyantes, il a trouvé en ces lieux également un dernier paradis.

Le second musée s’attarde bien entendu mais plus modestement à raconter dans un hangar le passage de Brel sur l’ile. Avec notamment… « Jojo », l’impressionnant « Beechcraft Twin Bonanza », le fameux bimoteur qui donnait des ailes à l’artiste, impliqué dans la vie des îliens. A tel point qu’aujourd’hui encore, mille sourires égaient les visages à évoquer son souvenir !

Ajoutons comme activités la rando, les visites de l’île et des villages en 4x4, la plage de galets de Nahoe, les tikis qui sont des représentations religieuses des îliens. Et plein d’autres surprises et paysages découvrir ici et là…

 

Tahiti, Moorea, Bora Bora… vous rêvez éveillé(e)

S’il est bien des lieux dont la prononciation fleure l’exotisme, la vanille et les vahinés, les perles et les lagons, les cocktails et les couchers de soleil, les hôtels de luxe les pieds dans l’eau, ce sont ces îles de la Polynésie. De l’autre côté de la planète, à 24 heures de différence, elles attirent les rêves d’exotisme comme les papillons autour d’une lampe. Avec leurs collines, leurs jardins de corail, leurs atolls et motus (îlots), elles se savourent langoureusement, une fleur de ‘tiare’ dans les cheveux et les pieds dans l’eau chaude des lagons turquoise.

A dix minutes de vol de Papeete, voici Moorea qui propose l’ascension de ses sommets, quelques randonnées le long des cascades et des vallées, les visites des baies d’Opunohu et de Cook. Avec en prime la découverte de la flore et des cultures locales. Des sorties en mer flirtent avec les cétacés. Certains hôtels permettent de nager avec les dauphins. Moorea est également réputée pour ses impressionnants « shark feeding », à savoir nourrissage des petits requins vifs et très gourmands.

 

Perle du Pacifique

Derrière l’horizon et encore plus loin, voici Raiatea, Taha’a, Huahine et Bora Bora des îles Sous-le-Vent ! En plus de leurs beautés légendaires, elles offrent des jardins tropicaux aux senteurs de vanille et des sites archéologiques intéressants, comme à Raiatea. Les lieux témoignent de la culture polynésienne et de ses espaces ‘tabous’ (interdits) encore nimbés de mystère. « Perle du Pacifique », Bora Bora est une des plus belles îles au monde, enlacée par un fabuleux lagon bleu et son collier de sable blanc. Hérissée de deux montagnes, elle joue avec les nuages et les arcs-en-ciel. On y boit l’apéro dans les lagons, on y déjeune les pieds dans l’eau… Un petit goût de paradis. La Orana ! Bienvenue à Tahiti!

Remarque : si l’on regarde une carte géographique, le territoire maritime de la Polynésie est grand comme l’Europe de l’Ouest ! Si la capitale de la Polynésie, Papeete, était transposée à Bruxelles, les Marquises sont situées… à Stockholm, les Gambier à Corfou, Bora Bora à Londres…

 

Infos pratiques

Une croisière sur le thème « Jacques Brel aux Marquises » proposée par Aranui >br>
Colliers de fleur de tiare, accueil chaleureux, danses polynésiennes, peaux tatouées… Le cargo mixte Aranui assure le transport de fret et de passagers