Retour

Les parcs nationaux du nord-est de la Pologne : la Podlachie, paradis des amoureux de la nature

Si vous aimez la nature, vous adorerez la Podlachie, cette province située au nord-est de la Pologne, à la frontière de la Lituanie et du Bélarus. Disséminés dans toute la région, du district de Suwałki au nord à la frontière avec le Bélarus au sud-est, plusieurs parcs nationaux couvrent une superficie totale de 900 km². Venez vous ressourcer dans ces espaces naturels protégés et découvrez de sombres forêts primaires, de splendides vallées et des marécages. Vous pourrez aussi y apercevoir de nombreux animaux rares. À pied, à vélo ou en kayak, ce voyage promet d’être inoubliable et riche en lieux touristiques inspirants.

Podlaskie Travel. Paweł Tadejko

Cet article a été rédigé en collaboration avec l’Organisation polonaise de tourisme.

Forêts primaires et bisons dans le parc national de Białowieża

Situé au nord du village éponyme, non loin de la frontière avec le Bélarus, le parc national de Białowieża est le symbole par excellence de la région. Il n’est donc pas surprenant qu’il figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette zone protège la dernière forêt primaire de feuillus d’Europe : un écosystème qui n’a encore jamais été affecté par l’activité humaine. Ne manquez pas de réserver une visite guidée de cet espace protégé sur le site Internet du parc (PTTK Białowieża). Les chênes séculaires, les arbres couverts de mousse et les nombreuses nuances de vert vous laisseront bouche bée.

Podlaskie Travel. Jarosław Jakóbczak

C’est dans cette végétation que vit le bison d’Europe, le plus grand mammifère terrestre du continent. Cet animal a connu une histoire mouvementée. Pendant longtemps, la forêt primaire a été une chasse gardée des rois de Pologne et des tsars de Russie pour qui le bison constituait un gibier de choix. Plus tard, en raison de la Première Guerre mondiale notamment, l’animal a été totalement exterminé dans la région. Grâce à des programmes de reproduction, l’espèce a heureusement pu être sauvée et préservée en d’autres lieux. Les bisons d’Europe qui vivent aujourd’hui ne descendent que de sept animaux ! Ils ont été réintroduits en Pologne en 1952. Ils sont difficiles à repérer dans la nature, mais vous pourrez rencontrer le majestueux roi de la forêt dans la réserve des bisons.

Dix mille croix de bois

À une heure de route de la forêt se trouve la montagne sacrée de Grabarka. C’est dans ce lieu mystique que bat le cœur de l’Église orthodoxe polonaise. Il y a plusieurs siècles, lors d’une épidémie de choléra, des milliers de personnes se réfugièrent ici pour échapper à cette maladie mortelle. La montagne et l’eau de la source voisine furent leur salut. En signe de gratitude, les réfugiés construisirent plus tard un autel sur la montagne. À cet emplacement se dresse aujourd’hui un monastère orthodoxe, important lieu de pèlerinage pour les fidèles du monde entier. Ceux-ci continuent à apporter des croix de bois sur la montagne, si bien qu’elles sont désormais dix mille, réparties parmi les pins. Les pèlerins attribuent également des propriétés curatives à l’eau de la source.

Zones humides, marais et tourbières dans le parc national de Biebrza

Situé non loin du village d’Osowiec-Twierdza, le parc national de Biebrza est le plus grand de Pologne. Il abrite une vaste zone humide où abondent marais et tourbières. La vallée de la Biebrza a conservé son caractère naturel et constitue l’habitat de plusieurs espèces d’oiseaux. Certains d’entre eux, comme le combattant varié qui déploie fièrement ses ailes dans le logo du parc, ne se trouvent qu’ici. Si vous traversez le parc par la Route des tsars, vous croiserez également d’imposants élans qui se promènent tranquillement dans les marécages.

Podlaskie Travel. Paweł Tadejko

Mais il n’y a pas que la faune et la flore dans le parc : c’est également là que se tient l’impressionnant fort d’Osowiec. Construit par les Russes au XIXe siècle pour empêcher les attaques allemandes, il n’a jamais été conquis. C’était une forteresse imprenable. Si vous voulez explorer tous les coins et recoins de cet immense complexe, il vous faudra au moins huit heures ! Des visites plus courtes sont bien sûr possibles. Pour ce faire, vous devrez recourir aux services d’un guide (anglophone). Vous pourrez réserver votre visite sur le site Internet du parc (The Biebrza National Park).

L’Amazonie polonaise dans le parc national de la Narew

Au cœur de la région, le parc national de la Narew est parfois appelé « l’Amazonie polonaise ». La rivière Narew est un des seuls cours d’eau en tresses d’Europe. Les différents canaux et les anciens lits de rivière dessinent des lignes d’un bleu profond dans le paysage pittoresque.

Kładka Śliwno-Waniewo; przystań Waniewo
Narwiański Park Narodowy / fot. Pawel Tadejko Pawel Tadejko

Vous pourrez traverser la rivière à bord d’une « pychówka » (une barque traditionnelle utilisée dans l’agriculture). Lancez-vous ensuite dans une promenade très photogénique en empruntant la passerelle qui enjambe les zones humides sur l’itinéraire Waniewo-Śliwno. Suivez le sentier du côté de Waniewo et montez en haut de la tour d’observation pour profiter d’une vue magnifique.

La plus vieille mosquée de Pologne

À environ une heure de route du parc se trouve le village de Kruszyniany. Il fait partie de la commune de Krynki et ne compte que 160 habitants. Le village était autrefois peuplé par les Tatars baltiques, un groupe ethnique musulman d’origine tatare qui s’est installé dans ce qui était alors le Grand-duché de Lituanie dès le début du XIVe siècle. La bourgade abrite la plus ancienne mosquée tatare de Pologne : un bâtiment en bois vert construit au XVIIIe siècle. Pénétrez à l’intérieur et écoutez les histoires narrant la cohabitation harmonieuse des catholiques, orthodoxes et musulmans. Derrière la mosquée, caché dans la forêt, se trouve un cimetière musulman qui vaut également le détour.

Envie de manger quelque chose qui change de la cuisine polonaise ? En face de la mosquée tatare, vous pourrez savourer un délicieux repas au Tatarska Jura, un restaurant mondialement connu, et y goûter à la cuisine traditionnelle tatare.

Le district de Suwałki et le parc national du lac Wigry

Dans le parc national du lac Wigry, les collines alternent avec des dizaines de magnifiques lacs postglaciaires. Le parc est situé dans le district de Suwałki, à la frontière avec la Lituanie. Le lac le plus grand et le plus impressionnant est le Wigry : un des plus purs et des plus beaux de Pologne. Avec ses rives variées, ses nombreuses îles et ses baies, il abrite des animaux protégés, notamment le castor et différentes espèces d’oiseaux. Le parc national du lac Wigry est également un paradis pour les amateurs de sports nautiques. Vous pourrez faire de la voile sur le lac Wigry ou du kayak sur la plus longue rivière du district de Suwałki, la Czarna Hańcza.

Podlaskie Travel. Piotr Ejsmont

Installé au bord du lac Wigry, le monastère des Camaldules est un lieu plongé dans une atmosphère extraordinairement mystique. Promenez-vous dans les ruelles étroites qui serpentent autour du complexe, admirez la vue depuis le clocher ou descendez dans les cryptes. Visitez également les appartements papaux où a habité le pape Jean-Paul II. Laissez-vous emporter par les histoires des moines camaldules et remontez le temps. Si vous le souhaitez, vous pourrez même passer la nuit dans un des ermitages où vivaient autrefois les moines dans une solitude religieuse. Vous pourrez ainsi vivre pleinement la magie des lieux.

Retrouvez plus d’informations en consultant les liens suivants :

Podlachie

Parc national de Białowieża

Parc national de la Biebrza

Parc national de la Narew

Parc national du lac Wigry

Copyrights: Podlaskie Travel – M. Nowakowski – J. Jakóbczak – P.Tadejko – M. Duchnowski – P. Ejsmont