Retour

Miesenthal et ses fameuses boules de Noël

29/12/2021

Egalement en Moselle, cette petite ville a longtemps fait sienne la fabrication du verre. Jusqu’à la fin des années 1960 et l’arrêt de l’activité… Relancé depuis 30 ans, le site a retrouvé des couleurs et affiche à nouveau ses créations, dont les célèbres boules de Noël.

 

A Miesenthal, la tradition ne s’incarne pas dans le cristal mais dans le verre. Et quel verre ! Fondée en 1704, la verrerie de Miesenthal a connu une aventure industrielle exceptionnelle. A la fin du 18ème s., elle est propulsée sur le devant de la scène grâce à Emile Gallé, leader de l’Ecole d’Art de Nancy. Avec les verriers locaux, il entreprend des recherches qui se concluent par l’invention d’un objet décoratif inédit. Ainsi nait le verre Art Nouveau, dont Miesenthal peut s’enorgueillir d’être le berceau. Juste après la 1ère Guerre mondiale, la verrerie recense jusqu’à 650 employés, attachés à produire à la main des objets de la vie courante, en verre soufflé et pressé (arts de la table, plats…). Las, après le conflit 39-45, arrive la concurrence des ateliers mécanisés. Malgré plus de 4 millions de pièces sorties des fours dans les années 1960, Miesenthal souffre. C’est la fin du premier chapitre de son histoire. Le 31 décembre 1969, la sirène sonne pour la dernière fois dans l’atelier, laissant 230 salariés sur le carreau…

Verre sorti du four à Miesenthal Philippe Bourget ©

Rallumage d’un four en 1992

Des énergies locales vont ensuite se fédérer pour tenter de lui offrir une seconde chance. En dépit d’une usine démantelée et de la perte de 8 000 moules en métal, des amoureux du patrimoine local organisent une première exposition en 1978. C’est le prélude à la création du Musée du verre et du cristal, qui verra le jour en 1983. S’ensuit, en 1992, le rallumage d’un four, grâce à une structure de valorisation du site, le Centre International d’Art Verrier. En parallèle, la halle verrière, dédiée par le passé au soufflage du verre, devient un lieu culturel, avec des concerts et des expositions. L’ensemble de ce travail débouche en 2011 sur un projet architectural d’harmonisation et de réhabilitation général du site. Dix ans plus tard, le lieu se présente sous sa (nouvelle) mouture, quasi définitive. Au menu de la visite : un bâtiment d’accueil-boutique tout neuf ; une halle verrière réaménagée ; un Centre International d’Art Verrier agrandi, où l’on peut voir les souffleurs à l’œuvre. L’ensemble des bâtiments est lié par une « onde » de béton, la signature architecturale du site. Le projet sera totalement abouti lorsque rouvrira, normalement au printemps 2022, le Musée du verre et du cristal rénové.

Guy Rebmeister

30 000 visiteurs avant Noël !

Aujourd’hui, le Site Verrier de Miesenthal, 25 salariés et 60 000 visiteurs par an avant la pandémie, a ravivé la mémoire ouvrière d’un village d’à peine 700 habitants. Il a surtout remis au goût du jour ce qui avait fait aussi la force du lieu : la fabrication des boules de Noël et d’objets décoratifs en verre pour les fêtes. Chaque année entre le 11 novembre et le 31 décembre, près de 30 000 personnes se ruent dans le village pour acheter les fameuses boules (en 2021, la vedette est PIAF, nouvelle création sur une idée naturaliste). Une vraie passion locale, du même ordre que celle pour les santons de Noël en Provence. A partager sans délai à la boutique du site !

Lire tout le reportage