Retour

TOP 5 des incontournables à New York

New York surprend par son gigantisme et étonne par sa diversité. La mégapole américaine ne laisse personne indifférent, on adore ou on déteste !

Et si tout le monde connaît la ville des villes par l’intermédiaire du cinéma ou de la télévision, y aller permet de se rendre compte que tout est encore plus grand et haut qu’on ne l’imaginait. Dépaysement garanti !


Top 5 - les incontournables de New York

 

Empire State Building

Érigé en 1930, le gratte-ciel le plus emblématique de Manhattan était un acte d’optimiste et de confiance alors que les États-Unis traversaient une profonde crise économique. 15.000 New Yorkais travaillent quotidiennement dans ce qui est probablement le building le plus charismatique de la planète. Le 102e étage offre un panorama exceptionnel sur Manhattan, quant au rez-de-chaussée, c’est probablement l’un des plus beaux halls Art déco de New York, richement décoré à l’aide de marbre et de vitraux.

 

Statue of Liberty

C’est l’un des monuments les plus célèbres aux États-Unis. Située sur Liberty Island, au sud de Manhattan, Liberty fut offerte par la France en signe d’amitié et afin de célébrer le centenaire de la Déclaration d’indépendance américaine. Ce colosse féminin de 46 m de haut accueille chaque année des milliers de touristes qui peuvent profiter du petit musée du rez-de-chaussée mais aussi de la promenade qui fait le tour du piédestal et qui offre une superbe vue sur Manhattan.

 

Central Park et son zoo

Dans un New York bouillonnant et en perpétuel mouvement, Central Park et ses mille et une promenades vaut le détour. Outre les activités sportives organisées au sein du parc (tennis, base-ball, bowling sur gazon ou encore patin à glace durant l’hiver), celui-ci héberge aussi un zoo qui compte plus de 200 espèces animales différentes, réparties en trois zones climatiques (polaire, tempérée et tropicale). À ne pas manquer, surtout si des enfants font partie du voyage : les pingouins et le repas des otaries ainsi que les ours et les pandas.

 

Museum of Modern Art (MoMA)

Certes, le ticket d’entrée au MoMA peut paraître prohibitif (25 $ si vous l’achetez sur le site internet du musée) mais c’est incontestablement la visite à effectuer si vous êtes à New York. Créé en 1929, c’est le premier musée d’art moderne du monde. Aujourd’hui, avec une collection de plus de 150.000 œuvres, il est le plus important du globe, d’autant qu’il s’est aussi ouvert à la photographie, au cinéma, à l’architecture et au design. À ne pas manquer : la boutique du musée ainsi que le resto-bar The Modern situé au rez-de-chaussée.

 

New York City Fire Museum

Le 11 septembre 2001, New York est frappée par des actes terroristes d’une violence inouïe. Des images qui ont fait le tour de la planète. Pas étonnant dès lors que le petit musée des pompiers de New York rencontre un succès croissant. Situé dans une ancienne caserne de style Beaux-Arts édifiée en 1904, il relate les grands incendies de la ville tout en retraçant l’évolution des techniques et du matériel relatifs à ce métier hors du commun.

 

Où manger ?

 

La Esquina (SoHo)

Ce qui ressemble à une taquería miteuse flanquée d’une vieille porte propose en fait les meilleurs tacos de toute la ville ainsi que quelques spécialités mexicaines. Les plats sont d’une telle qualité que l’on y croise régulièrement des stars du petit comme du grand écran.

 

NIX (Greenwich Village)

C’est incontestablement l’endroit qui réconciliera les plus fins gastronomes avec la cuisine végétarienne. Né à l’initiative du chef étoilé au Michelin John Fraser, NIX glorifie les innombrables qualités des légumes. Ceux-ci sont préparés et dressés de façon à les présenter comme des petites œuvres d’art.

 

Balzem (Lower Manhattan)

Que cela soit pour un lunch, un brunch ou encore un dîner, Balzem propose une carte de tapas et de délicatesses américaines époustouflante. Du burger à la truffe aux brochettes d’agneau en passant par les boulettes de viande à l’italienne, ce resto s’inspire de recettes éprouvées provenant des cinq continents.

 

The Mercer Kitchen (SoHo)

Logé au sous-sol de l’hôtel éponyme, The Mercer Kitchen mêle le chic et le décontracté avec sa grande cuisine ouverte. On peut juste y siroter un rouge italien ou y grignoter une délicieuse pizza cuite au feu de bois ou encore y dévorer un burger quatre saisons « façon Georges ». La mer y est aussi bien représentée avec bon nombre de poissons et de fruits de mer.