Retour

Noordelijk Eiland, un petit air de Camargue entre Escaut et Rupel

Ici, la nature est intacte, les petits chevaux Konik trottent librement et on croise aussi de nombreuses espèces aquatiques, dont une colonie de spatules blanches et plusieurs oies sauvages.

Noordereiland © Myriam Thys Noordereiland

La Noordelijk Eiland (littéralement « île du nord »), entourée par le Rupel, l’Escaut et le canal de Willebroeck, est accessible par bateau au départ de Schelle. C’est le lieu idéal pour se balader à pieds ou à vélo. Certes, l’île n’est pas grande, mais elle abrite une faune et une flore très diversifiées. Il y a aussi des renards et, avec un peu de chance, vous pouvez même apercevoir des phoques. Ensuite, de retour sur la terre ferme et après cette découverte, glissez vos jambes sous une des nombreuses tables des cafés et restaurants situés le long des rives du Rupel.

 

La balade « Nen Nielse Oemweg »

À côté du vélo, on peut aussi faire de belles balades à pied dans la région du Rupel. L’un des plus beaux parcours pédestres est la balade « Nen Nielse Oemweg », qui mélange art, nature et industrie de l’argile. Vous avez le choix entre deux itinéraires : le court (5,4 km) ou le long (9,5 km). Le parcours débute à l’hôtel de ville de Niel et vous emmène jusqu’au domaine de Niels Broek, une belle réserve naturelle parsemée de nombreux canaux, étangs et anciens puits d’argile.

Balade Nen Nielse Oemweg © Myriam Thys

 

Je passe également par Hellegat, un ancien village de briqueteries, où je suis à nouveau confrontée au passé dur mais glorieux de cette région. Je découvre également un beau moulin à eau, alimenté par le courant du Rupel. Le parcours propose encore des œuvres de street art, comme l’imposant cheval de Dzia, peint sur le mur latéral de la Maison de la Nature.

© Myriam Thys

"