Océan froid versus désert brûlant, le contraste saisissant de la Namibie

Après avoir quitté le Damaraland, la route se perd dans l’immensité qui mène vers l’Atlantique. Au loin, les mirages vibrent à l’horizon et dessinent bientôt la ligne bleue et bien réelle de l’océan.

© Eric Valenne

La piste aborde la Côte des Squelettes qui doit son nom aux nombreuses épaves drossées sur ses plages sans fin. Les paysages alignent de hautes dunes littorales et accueillent une réserve d'otaries à Cape Cross. Un survol en avion est vivement conseillé pour admirer les dunes et l’océan...

 

Et si l’itinéraire qui mène à Swakopmund évite la côte des Squelettes, le paysage n’est pas décevant pour autant, avec les plages immenses écrasées par des rouleaux d'écume lancés depuis l’infini. Le séjour à Swakopmund est une étape sympathique autant qu’indispensable. La ville aux sonorités allemandes offre hôtels et chambres d’hôtes, restaurants, tavernes, musées et shopping. Avec Walvisbay, elle est la dernière ville avant l’apothéose d’un voyage en Namibie: le désert du Namib.

 

© Eric Valenne

CECI PEUT ÉGALEMENT VOUS INTÉRESSER