Où respirer et vivre le « Bien-Etre » en France ?

Quelle région de France peut réunir les vertus des 5 sens de la vie ? Les couleurs et les paysages magiques. La chaleur du soleil sur la peau. Le goût des fruits, de la vigne et des oliviers.

Moustiers-Sainte-Marie Moustiers-Sainte-Marie

Le chant des cigales et… ces uniques senteurs exacerbées de thym et de romarin qui embaument la garrigue… Bienvenue en Provence bien sûr ! La terre où chaque saison exhale des senteurs différentes.
Je vais vous faire découvrir comment et pourquoi en Provence les huiles essentielles peuvent fondamentalement participer à votre Bien-Etre.

 

La mémoire olfactive : une source de bien-être

Constamment en quête du « bien-être » physique par des méthode diverses, tels que le massage, le lit hydromassant, le yoga ou encore les séjours organisés autour du « Mieux-être », on oublie que notre sens olfactif peut nous apporter ici ou ailleurs des sensations émotionnelles agréables ayant un impact positif sur notre comportement. Sentir ou percevoir certaines odeurs nous fait du bien, nous détend, nous rappelle des souvenirs heureux.

 

Le silence des odeurs

Les odeurs, on ne les entend pas, on ne les voit pas, on ne peut les toucher. Elles sont dispersées dans l’air, se laissent humer, renifler, fleurer, respirer par l’intermédiaire des deux narines du nez qui filtrent et réchauffent l’air inspiré. Chacune a son rôle ; celle de droite transmet les effluves odorantes ressenties à l’hémisphère droit du cerveau et celle de gauche les envoient à la base de l’hémisphère gauche dans le «bulbe olfactif » qui se charge de les identifier. La transmission des odeurs est assurée par les millions de neurones baignant dans la muqueuse qui tapisse la cavité nasale. Ils aboutissent dans l’épithélium olfactif communiquant avec le bulbe . C’est ainsi que les neurones transforment le message chimique des émanations odorantes agréables ou déplaisantes en un signal nerveux interprétable par le cerveau au niveau de la zone préfrontale.

 

L'image odeur

Des études scientifiques ont démontré que l’humain peut ressentir mille milliards d’odeurs différentes dont 20% seulement seraient agréables et que les femmes sont plus aptes à capter les odeurs que les hommes ; rien d’équivalent cependant avec le flair du chat qui capte les odeurs 50 à 70 fois mieux que l’humain. Les « Nez », créateurs de parfums, après une formation d’une dizaine d’années peuvent en distinguer de 350 à 3000 différentes environ tout au long de leur vie professionnelle.

N’est pas « nez » qui veut, ils ne sont qu’une centaine dans le monde! « Un bon parfumeur ne dira jamais « je sens » mais dira « je vois », confirme Jacques-Cavallier -Belletrud, maître parfumeur de la maison Louis Vuitton. Le cerveau d’un « nez » aussi exercé à un énorme pouvoir d’associations imagées par le support des plantes, des fleurs, des lieux où elles poussent. Pour qu’une odeur soit réelle, il faut que l’influx nerveux qui transporte la molécule odorante soit traité et compris par le cerveau ; c’est seulement à ce stade que le stimulus se transforme en une odeur que l’on est capable de définir et à laquelle on peut donner un nom. L’image odeur équivaut à l’interprétation d’une odeur par le cerveau à laquelle on associe une personne, un événement, un lieu, un vêtement, un objet, ….Le cerveau humain emmagasine des milliers d’images odeurs qui sont spécifiques à chacun. La perception d’une odeur varie selon la personne et la situation dans laquelle elle est amenée à la sentir.

 

L'olfaction : le monde immense des émotions

A l’occasion de la semaine du cerveau au CUM (centre universitaire de Nice), lors de la conférence inaugurale sur les mystères de l’olfaction , les professeurs J.Golebiowski et J.Topin ont évoqué que « l’odorat à la particularité d’être relié à des phénomènes inconscients dans le cerveau et il a une influence directe sur nos états émotionnels comme la relaxation ou le stress ». Une odeur instantanée peut nous replonger dans le passé et raviver des souvenirs d’une manière intense car l’influx nerveux est directement transmis dans la région du cerveau proche de l’hippocampe, siège des émotions et de la mémoire.

Si l’odeur rappelle un moment de bonheur, la personne ressentira automatiquement le même plaisir qu’autrefois, elle retrouvera les mêmes sensations, la même ambiance. La réminiscence et la réaction émotionnelle induites par l’odeur sont de l’ordre de l’intime, du vécu d’une personne, de son équilibre nerveux et même de son système hormonal au moment de la perception olfactive. Un sentiment de bien-être s’installe et persistera même si l’odeur s’estompe. Chacun a fait l’expérience du parfum sur l’écharpe oubliée de l’être aimé, que l’on respire après son départ en ayant la sensation réelle de sa présence presque physique…

 

Des fragrances pour être bien

Des tests scientifiques ont démontré que certaines odeurs pouvaient rendre heureux, notamment la vanille et la lavande grâce à leurs vertus anti-stress. Les méthodes spécifiques qui utilisent les propriétés odoriférantes des huiles essentielles des fleurs, des feuilles, des zestes de fruits, de l’écorces du bois de certains arbres ou encore des racines, sont l’aromathérapie, la phytothérapie ou encore l’olfactothérapie, une synergie des différentes huiles essentielles qui en les respirant créent des messages olfactifs dans le but de rééquilibrer ou de moduler les émotions. Les extrait issus des plantes doivent être certifiées bio et de la plus haute qualité pour obtenir les bénéfices réels recherchés. Il faut retenir que les huiles essentielles sont interdites pendant les 3 premiers mois de la grossesse, durant l’allaitement et chez les enfants de moins en dessous de 3 ans.

En application cutanée il faut toujours diluer à 20% avec de l’huile végétale et suivre l’avis médical surtout en cas de risques d’allergies ou d’asthme. La lavande vraie, reine des fleurs aromatiques provençales présente de multiples propriétés ; son huile essentielle est apaisante et relaxante ; 1 ou 2 gouttes sur l’oreiller vous donnera un sommeil réparateur. Contre le stress, l’angoisse, l’huile essentielle de laurier noble favorise la décontraction, la confiance en soi.

Appliquez sur les poignets 3 gouttes de laurier noble mélangées dans 3 gouttes d’ huile de noisette, frottez-les l’un contre l’autre, placez les mains en coupole sur le visage et respirez les effluves ; efficace avant un discours, un examen, un entretien d’embauche. Il y en autant d’huiles essentielles que de plantes mais il faut les utiliser avec prudence et compétence. Les effluves d’une infusion de romarin évoquent instantanément les senteurs de la campagne provençales.

En hiver, le thym en infusion facilite la respiration. Les plantes sont d’une importance capitale pour la qualité de vie ; elles transforment la plupart des gaz toxiques et purifient l’air ambiant. Faites régulièrement une balade botanique, découvrez les senteurs environnantes, aiguisez votre odorat, oxygénez-vous sans modération, voilà une source naturelle d’un bien-être incomparable.

 

Une croisière initiatique des Senteurs de Provence

En mai prochain j’animerai pour les lecteurs du Soir une croisière en Provence dédiée à nos perceptions sensorielles au cours d’un voyage au fil de l’eau dans une région privilégiée pour sa lumière, ses paysages colorés, ses plantes aux senteurs intenses et leur pouvoir sur notre bien-être physique et psychique..

Découvrir la croisière

© OT - Baux-de-Provence