Retour

Préparation physique et mentale au pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

28/03/2022

Un pèlerinage de cette envergure ne peut s'improviser !

Shutterstock

La randonnée vers Saint-Jacques-de-Compostelle est une rude épreuve. La plupart des pèlerins marchent en moyenne 20 à 25 km par jour et passent plusieurs semaines sur la route. C’est un voyage qu’il ne faut pas sous-estimer et qui pourrait bien vous surprendre. Pour en venir à bout, une bonne préparation physique et mentale est nécessaire. Effectuez de longues promenades, faites de la gymnastique et, surtout, soyez honnête avec vous-même par rapport à ce dont vous êtes capable ou non.

Getty Images/iStockphoto

Gymnastique

Que vous soyez marcheur émérite ou novice, la préparation physique de votre pèlerinage est importante. Vous vous apprêtez en effet à parcourir de longues distances, ce qui signifie que vos muscles devront supporter beaucoup d’efforts. Il convient donc surtout de vous entraîner pour renforcer et assouplir les muscles de votre nuque, de votre dos et de vos jambes en faisant des exercices de gymnastique.

cms ©

Marche intensive

Au cours des mois précédant votre départ, vous devez bien entendu faire beaucoup de marche afin de vous habituer à un effort intensif. Commencez à vous entraîner au moins quelques mois à l’avance afin de pouvoir augmenter progressivement le niveau de difficulté. Commencez par mesurer votre distance de base. C’est la distance que vous pouvez parcourir en une journée au cours de la phase initiale. Répétez cette distance chaque jour jusqu’à ce que vous remarquiez que vous n’êtes plus fatigué. Une fois que c’est le cas, augmentez la distance de 2 km à chaque fois. Dès que vous accomplissez facilement 15 km, entraînez-vous avec un sac à dos de 2 kg. Augmentez la distance et le poids petit à petit jusqu’à ce que vous puissiez marcher la distance souhaitée.

On conseille aussi de passer un examen médical. Il est important de savoir où se situent vos limites, en particulier si vous êtes plus âgé ou en moins bonne santé. Vérifiez dans quelle mesure vous pouvez vous imposer des efforts.

cms ©

Entraînez votre résilience mentale

En plus de l’entraînement physique, vous devez également vous mettre dans les bonnes dispositions mentales avant de vous lancer sur le Camino. Préparez-vous à ce qui vous attend et ne vous fixez pas d’objectifs impossibles à atteindre avant de partir. Un excès d’efforts peut entraîner des blessures ou une lourde fatigue. Votre temps de récupération sera alors plus long. Pensez plutôt à prévoir suffisamment de temps pour vous reposer et profiter du voyage. Avant de partir, faites quelques recherches pour trouver de possibles lieux de repos et auberges où vous pourriez loger. Une nuit de sommeil bien méritée est extrêmement importante. Faites des pauses pour vous vider l’esprit ; celles-ci sont essentielles pour poursuivre le voyage par la suite.

Pensez à lever le pied quand vous commencez à être en difficulté physiquement. Parcourez des distances plus courtes ou marchez à un rythme légèrement plus lent. Gardez à l’esprit que si vous n’arrivez pas jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, vous pourrez toujours retenter l’aventure. Et souvenez-vous que le plus important n’est pas la destination, mais bien le voyage.

Lire tout le reportage