Retour

Samarcande la Grande, rencontre entre deux mondes

S’il est bien un nom qui fait rêver les voyageurs, c’est Samarcande. Ce nom qui a traversé les siècles a toujours ensorcelé les visiteurs.

Samarcande, mémorial Shah-I-Zinda Samarcande, mémorial Shah-I-Zinda

Nous ne sommes pas loin de la frontière orientale du pays, aux confins d’un autre pays en « stan », le Tadjikistan. Riche en monuments historiques, Samarcande a été proclamée en 2001 par l'UNESCO carrefour de cultures et site du patrimoine mondial.

 

Universellement connues

Samarcande signifie « ville de la rencontre ». Rencontre entre les mondes turc et perse, parfois conflictuelle, parfois paisible.... Les trois immenses médersas (ou madrasas, universités islamiques) couvertes de mosaïques du « Régiston » sont universellement connues et font d’admiration des voyageurs depuis 15, 16 et 17ème siècle selon leur date de construction.

Le registan de Samarcande

 

Observatoire astronomique

Avec leurs magnifiques coupoles bleues et leurs immenses frontons décorés, ces édifices évoquent la capitale de Tamerlan et de son petit-fils Oulough Beg. Son histoire plusieurs fois millénaire rappelle qu’elle fut une brillante étape le long de la route de la soie. L'Observatoire astronomique témoigne que la ville fut un grand centre scientifique et artistique. Comme souvent en Ouzbékistan, j’ai l’impression d’être presque en Chine… mais j’entends une musique aux apparences indiennes, je vois des inscriptions russes sur les panneaux qui cohabitent avec la poésie coranique des mosaïques. Je m’arrête dans un ancien caravansérail et j’écoute la gouaille universelle des marchands, tout en appréciant les parfums et la musique de ces lieux intemporels. Voici un des rares pays qui m’a aussi vite et autant passionné.

L'observatoire astronomique de Samarcande

"