Split, la classe et l'élégance croate

24 Les kilomètres de plage et l’immense parc Marjan font de Split un véritable poumon vert. La ville est située sur une péninsule, et là aussi, le vieux centre est entièrement muré.

Split © Myriam Thys Split

Les remparts, qui autrefois se jetaient dans l'Adriatique, sont à présent séparés de l'eau par un Riva, comme à Trogir. Une promenade au bord de l'eau, un endroit où les gens se baladent, déclarent leur flamme ou montrent leur bébé et où des processions et des fêtes sont régulièrement organisées. On y voit aussi des terrasses à perte de vue.

 

The Game of Thrones

Split est devenue, à juste titre d'ailleurs, patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979. Le cœur de la ville, le palais de Dioclétien, est le plus ancien édifice au monde encore habité en permanence. L'empereur romain le fit construire au 4e siècle. C'est une gigantesque citadelle qui couvre quasi la totalité du centre des antiquités de Split. Les caves, aujourd'hui transformées en une sorte de souks, servaient de cachots dans 'The Game of Thrones', où la reine Daenerys enfermait ses dragons. Par ailleurs, les ruelles étroites ont aussi servi de décor à la série populaire.

La crypte du Palais Dioclétien

 

Palais de Dioclétien

Via le vestibule, l'entrée des anciennes salles impériales, nous arrivons directement sur la place centrale du gigantesque palais de Dioclétien, le Péristyle. Le premier rôle y est joué par l’impressionnante cathédrale de Saint-Dominus. Un vaillant patriarche, sachant qu'il a été construit au VIIe siècle. La ravissante tour d'horloge est complètement dissociée de la cathédrale. Si vous avez le courage de grimper les 180 marches -nous, on l'a eu-, vous serez récompensé par le plus joli panorama de la ville. Mais pour un panorama vraiment unique, nous devons gravir la colline de Marjan (170 m) dans le parc du même nom.

Palais de Dioclétien © Myriam Thys

 

Influence italienne

Tout en dégustant notre café sur les marches romaines de la place du Péristyle, on apprend qu’il n’y a pas si longtemps, c’était encore un ghetto où ne vivaient que des pauvres. De nos jours, le commun des mortels ne peut plus se permettre de s'offrir une maison. Split est une ville qui n'a pas secoué le joug des Vénitiens, que ce soit dans l'architecture ou dans la vie quotidienne. Ici, le mode de vie à l'italienne est toujours très présent. On le remarque aussi dans les boutiques, les restaurants et les bars à vin. On trouve plein d'endroits raffinés, notamment aux alentours du North Gate.

Ruelles de Split

 

© Myriam Thys

"