Street art à gogo dans la région du Rupel

Originaire de Boom, l’artiste Kanter Dhaenens est l’initiateur du projet street art « Yellow Brick Road », en référence à la route de briques jaunes du roman « Le magicien d’Oz ».

© Myriam Thys

Ce qui n’était au départ qu’un petit projet réalisé avec les œuvres personnelles de Kanter a pris de l’ampleur, pour devenir une œuvre qui s’étale sur plus de 4.000 m². Avec d’autres artistes, comme Dzia, il a apporté ses touches de couleurs au parcours qu'il effectuait chaque jour avec son fils sur le chemin de l’école.

 

Les œuvres sont visibles à la fois sur le parcours de la « Baksteenroute » et celui de la « Nen Nielse Oemweg ». Vous pouvez aussi, tout comme je l’ai fait, simplement parcourir la « Yellow Brick Road » à vélo et déguster au passage l’une des nombreuses bières locales... Car il y eu jusqu’à 16 brasseries implantées dans la région du Rupel. Le choix de bières reste aujourd’hui important et je vous recommande d’en goûter une dans le typique et populaire café « De Koophandel », à Noeveren.

© Myriam Thys

 

Une bonne bière à l’Abbaye de Saint-Bernard-sur-l'Escaut , ah non peut-être ?

L’Abbaye de Saint-Bernard, fondée sur la rive de l'Escaut en 1246, vous plonge dans un passé toujours lié à l’histoire des briquetiers. Ce sont les moines cisterciens qui ont fait construire l'abbaye et, avec leurs fameuses briques « Paepe », ont aussi posé les bases de l’industrie de la brique dans la région.

L'abbaye Saint-Bernard © Wikipedia

 

Abdijbier van Heymissen

On rappellera que lorsque les romains ont quitté nos contrées, ils ont emporté avec eux la connaissance de la maçonnerie. Puis, jusqu’au 13e siècle, les constructions ont été exclusivement façonnées en bois ou pierre naturelle. La fabrication des briques à partir d’argile est revenue via les monastères. Aujourd’hui, cette abbaye abrite la maison communale d’Hemiksem et le musée de la céramique. Pour conclure ce séjour en beauté, je profite de la terrasse du bar d'été Crabi-Bay, le meilleur endroit pour déguster l’excellente bière maison : l’« Abdijbier van Heymissen »… Nulle doute je reviendrai !

© Myriam Thys