Trogir, la beauté la mieux conservée d'Europe centrale

Trogir, au beau milieu de l'ancienne Dalmatie romaine, est en réalité une île reliée au continent par deux ponts.

Le vieux Trogir Le vieux Trogir

Le centre historique, entièrement ceinturé, ne fait que 4 hectares, mais la richesse des bâtiments historiques l'emporte sur tout. Par moment, on se retrouve en plein Moyen Âge. On la considère parfois comme la ville la mieux conservée d'Europe centrale. Une forteresse médiévale, des hôtels particuliers Gothiques et de splendides palais Renaissance s'y côtoient dans une grande harmonie. On trouve également deux monastères et pas moins de 16 églises. Ce qui frappe ici avant tout, c’est le style éclectique de la ville, que l’on retrouvait à l'identique au XIIIe siècle. Les styles Romans, Gothiques et Renaissance créent cet ensemble unique. Ne manquez pas la visite de la cathédrale de Lovro, merveille architecturale.

 

Le centre © Myriam Thys

 

Influence vénitienne

Il ne reste pas beaucoup de traces de l'époque romaine à l'exception de quelques colonnes et toits récupérés pour la construction de leurs églises. Par contre, les Vénitiens ont laissé quant à eux une empreinte bien plus marquée. Vous apercevrez un peu partout le fameux lion de San Marco qui s’exhibe dans les armoiries de Venise et qui nous rappelle ici l’importance de la Sérénissime sur la ville. Point de vue gastronomie, on y mange très bien, tout comme dans les autres villes. Je m’arrête sur une des nombreuses terrasses qui borde la Riva, la promenade, où je découvre toutes sortes de spécialités traditionnelles. Trop de touristes ? Il y en a, c’est vrai. Mais en fait, personne ne s'en plaint.

Trogir le fort

 

Trogir