Trois-Ponts et sa Tour Leroux, un observatoire tout en bois

De Stavelot à Trois-Ponts il n’y a qu’un pas. J’en profite pour découvrir la promenade de 5.5km de la Tour Leroux dont j’ai entendu parler.

En bas de la tour © DDLH En bas de la tour

Mais c’est quoi au juste cette Tour Leroux ? En 1938, un marchand local offre le bois nécessaire pour construire sur les hauteurs de la ville de Trois-Ponts une tour qui servira ensuite de mirador. Convoitée par les Allemands pendant le 2e guerre mondiale, ils parviendront à y faire flotter le drapeau SS non sans résistance des habitants. La tour a été entièrement reconstruite en 1996, elle a gagné quelque 5m de plus par rapport à la première. Inutile de vous dire que les vues sont imprenables sur toute la vallée de la Salm, les lacs supérieurs, Coo… et par temps clair vous apercevez la Baraque de Fraiture.

 

Randonnées à dos d’âne

Ne manquez pas à Trois-Ponts les célèbres randonnées à dos d’âne, en famille c’est vraiment génial. Vous partirez dans les bois en promenade à la recherche des nombreuses croix de la commune qui ont toutes une histoire bien particulière, intéressante et parfois surprenante ! Et pourquoi pas la promenade des bornes frontières ? Il reste toujours une quinzaine de bornes répertoriées dans les bois qui traçaient la frontière entre l’ancien empire de Prusse et la Belgique. Elles sont numérotées, frappées d’un P et d’un B de chaque côté. Rendez-vous dans les bois de Logbiermé, le long d’un sentier de huit kilomètres pour revivre cette ancienne frontière lors d’une promenade bien agréable.

 

Vue imprenable au sommet

 

CECI PEUT ÉGALEMENT VOUS INTÉRESSER