Retour

Un autre regard sur Luxembourg, capitale moderne aux profondes racines

09/12/2021

Les nationalités s’y bousculent drainant une population de résidents, de salariés et de visiteurs enchantés par la qualité de vie que leur offre cette capitale à dimension humaine : patrimoine historique salué depuis 1994 déjà par l’Unesco, vie culturelle exubérante, rare mixité entre espaces naturels et urbanisme. Tout l’art de bien vivre ensemble.

Les différentes facettes de cette capitale

Que l’on soit sur la place de l’Europe à Kirchberg ou sur le chemin de la Corniche dans la vieille ville, sur le parapet d’un des fameux ponts ou à la crête de la citadelle Vauban, partout Luxembourg apparaît comme une place forte qui continue à s’imposer.

Grund et Cité Judiciaire depuis la Corniche Charles Mahaux

La Gibraltar du Nord

Ancien verrou de l’Europe dont tous les conquérants ont voulu posséder la clé, ils ont chacun mis leur énergie à cadenasser davantage le site surnommé au 18ème siècle la Gibraltar du Nord. La Corniche construite sur les remparts de la ville fortifiée est d’ailleurs désignée « le plus beau balcon de l’Europe ».

Le Grund

L’ancien quartier des artisans invite à se perdre dans les venelles de la ville basse où se succèdent des maisonnettes au toit d’ardoise. En levant le nez on mesure ce que furent les 180ha de fortifications alors que la ville n’en comportait que 120.

Un jardin potager accroché à la Corniche Charles Ma

Des ponts

Pour loger ses 100.000 habitants, la capitale a dû s’évader de ses anciennes limites marquées par les vallées confluentes de l’Alzette et de la Pétrusse. Elle a lancé des ponts pour relier ses différents quartiers. Le pont Adolphe, un ouvrage d’art audacieux en 1903, relie le centre de la ville à la gare permettant ainsi l’éclosion d’une vie nocturne festive. Le pont rouge Grande-Duchesse Charlotte assure la liaison avec le centre européen sur le plateau de Kirchberg.

Cosmopolite, conviviale et écologique.

Avec la gratuité des transports en commun, Luxembourg offre de véritables alternatives pour abandonner la voiture mais aussi des espaces verts sans avoir à sortir de la ville. Les vallées de l’Alzette et de la Pétrusse dessinent de paisibles aires de détente avec des pelouses qui glissent le long du cours de la rivière comme des coulées de verdure.

La plage à la ville Charles Mahaux

« Le plus beau salon de la ville »

Quand soleil et pause de midi se donnent rendez-vous ou quand on se laisse tenter par les heures douces de la fin d’après-midi, la place d’Armes, lieu de rencontres et d’échanges au cœur de la vieille ville, devient une vaste terrasse en écoutant les envolées musicales d’un piano sur roues ou d’une fanfare.

Une modernité audacieuse

L’ascenseur depuis la Place Saint-Esprit permet de se propulser jusqu’à la porte de la Ville Haute, en pleine Cité Judiciaire car c’est ici que sont regroupés tous les tribunaux. Un bel ensemble blanc sur lesquels sont accrochés d’énormes vases de couleurs vives qui accrochent le regard et la lumière.

Grund, quartier historique Charles Mahaux

Creuset multiculturel

Avec près de 70% des habitants qui détiennent un passeport étranger, la capitale peut offrir une riche vie culturelle animée par des artistes issus de sphères internationales prestigieuses, à vivre également sur les hauteurs de la ville.

Le Mudam imaginé par Ieoh Ming Pei

Ce musée de référence dans le domaine de l’art contemporain dialogue entre le passé avec le Fort Thüngen et l’avenir avec le édifices du quartier européen de Kirchberg.

Le Mudam imaginé par Ieoh Ming Pei Charles Mahaux

Le Philharmonie conçu par Christiane de Portzamparc

Cette salle de concert est cernée d’un immense péristyle composé de 827 lignes verticales qui filtrent la lumière proposant à l’auditeur une passerelle entre le monde extérieur et l’auditorium où se donnent 380 concerts par an, un véritable challenge pour cette petite capitale.

Le Philharmonie Charles Mahaux