Ljubljana

Un joyau architectural

En 1895, un tremblement de terre a rayé Ljubljana de la carte.

Église Franciscane dans le centre historique de Ljubljana © Myriam Thys Église Franciscane dans le centre historique de Ljubljana

Il a fallu tout reconstruire. Vous découvrirez aujourd’hui avec étonnement un mélange de néo-gothique, de néo-baroque et d’art nouveau qui a s’est développé successivement après la Sécession viennoise. A l’origine, ce sont de nombreux architectes autrichiens et tchèques qui ont œuvré à cette reconstruction. Mais c’est l’architecte slovène Jože Pleznik qui a vraiment donné son propre visage à Ljubljana. La ville est bâtie autour d’une colline que le château domine de toute sa hauteur. Après le château, c’est indubitablement l’église franciscaine rose de 1660 qui constitue le bâtiment le plus connu, le plus impressionnant et le plus ancien de Ljubljana.

 

Le lieu de rencontre par excellence

Face au monastère et à l’église franciscaine se dresse la statue du poète qui a donné son nom à la place Prešeren. Il a rédigé l’hymne national slovène, dont certains extraits sont gravés sur le piétonnier. C’est le lieu de rencontre favori des étudiants. Ple?nik, qui a dessiné bien des bâtiments comme la bibliothèque universitaire, le marché avec ses colonnades grecques, le stade et même un cimetière, a réellement préservé par son style l’harmonie de la ville. Un autre monument remarquable est la cathédrale Saint-Nicolas du 18ème siècle située dans le centre historique. Elle fut dessinée par Andrea Pozzo en 1701. A l’intérieur vous trouverez des fresques qui valent absolument le détour. Arretez-vous un instant sur les portes en bronze de cette église baroque, elles retracent toute l’histoire de la Slovénie et sont surmontées du portrait de Jean-Paul II qui s’y a rendit en 1996.

Bâtiment de marché dans le centre historique de Ljubljana © Myriam Thys

CECI PEUT ÉGALEMENT VOUS INTÉRESSER