Une croisière polaire ? Non, une expédition

En provenance d’Oslo vous atterrissez à Longyearbyen sur l’île de Spitzberg. Vous embarquez à bord d’un navire spécialement conçu pour ce type d’expéditions.

Mais avant cela, une visite de ce bout du monde qu’est Longyearbyen s’impose. Cet Ushuaia boréal est la capitale territoriale la plus au nord de la planète. C’est à Longyearbyen que de nombreux explorateurs ont fait escale avant de continuer vers le pôle Nord, comme Roald Amundsen, Umberto Nobile et Albert Premier de Monaco.

 

Paysages fascinants

Après avoir largué les amarres, cette croisière-expédition va vous offrir, durant plus d’une semaine, les paysages fascinants de l’ouest de l’île depuis la flore polaire jusqu’aux majestueux glaciers. Dépendante des conditions météo, la croisière a un itinéraire qui varie mais passe par les points les plus intéressants comme le Glacier du 14 Juillet, le détroit d’Hinlopen,les fjords, les falaises d’Alkefjellet et leurs immenses colonies de guillemots de Brünnich au costume noir et blanc...

 

Moments rares à vivre

Chaque jour, chaque instant, chaque sortie apportent ses surprises inoubliables : un énorme morse sur la plage, au loin un ours polaire, une baleine bleue qui plonge devant vous, des glaciers surplombent la toundra fleurie qui s’épanouit sous la lumière de l’été... Autant de moments rares à vivre, non loin de la ligne de front entre climat et montée des eaux, fonte des glaces et péril des espèces endémiques…

© Quark Expeditions

 

Public passionné ou d’initiés

Non, ne vous attendez pas à un paquebot démesuré si vous décidez de découvrir le Spitzberg avec la compagnie Quark Expedition. Laurence Deloisin, qui représente Quark Expéditions en Europe, précise : « Notre bateau, le World Explorer, ne propose que 85 cabines toutes avec balcon ». Un bateau à taille humaine conçu pour proposer une expérience découverte et responsable. En effet, le Wold Explorer est le premier d’une nouvelle génération de bateau : il est hybride et peut donc naviguer sur le seul mode électrique dans les zones les plus délicates. « Ce nouveau bateau dispose de son propre système de recyclage des déchets qui transforme ceux-ci en carburant bio pour alimenter le moteur. Les émissions émises par ce moteur de dernière génération répondent totalement aux normes les plus strictes ». Recyclage, combustion propre, silence de fonctionnement et zéro plastique à bord : des critères indispensables pour être certifié dans ces zones fragiles.

© Quark Expeditions

 

La promesse polaire de Quark Expeditions

Le World Explorer respecte et dépasse les normes de l'industrie en matière de prévention de la pollution et de réglementation environnementale internationale au niveau des pôles. Afin de traiter des problèmes liés aux impacts environnementaux sur les régions visitées par la flotte, Quark Expeditions a créé la « Promesse Polaire ». Intégrer des pratiques commerciales responsables, réduire l’empreinte écologique, former les populations Inuits au métier de guide d’expédition polaire, investir dans des partenariats de recherche et de projets scientifiques citoyens en Arctique et en Antarctique, tels que le soutien aux associations Polar Bears International et Penguin Watch, soutenir la campagne Océans Propres de l'ONU en liaison étroite avec l’AECO (Association des Opérateurs de Croisière Expédition en Arctique) et l’IAATO (Association Internationale des Tour-opérateurs en Antarctique) afin de faire progresser leur mission et trouver de nouvelles opportunités de collaboration.

Découvrez la vidéo du World Explorer