Retour

Une prime de 1.100 euros pour travailler « au paradis »

Le titre vous paraît racoleur ? C’est pourtant bel et bien comme cela que la Première ministre de l’état du Queensland, au nord-est de l’Australie, décrit cette partie du monde.

© Guillaume Marques

Confrontées à une pénurie de main d'œuvre en raison de la pandémie, les autorités du Queensland offrent une prime de plus de 1.100 euros à qui accepte de venir "travailler au paradis". Dans toute l'île-continent, bars, magasins et restaurants peinent à trouver des travailleurs, le pays étant privé des cohortes de routards étrangers qui, en temps normal, financent leur voyage en Australie grâce aux petits boulots. A l'échelle nationale, le nombre de postes à pourvoir est en hausse de près de 30%, selon les statistiques du gouvernement, et le plein emploi devrait prochainement être atteint.

Dans le Queensland, le problème est devenu tel que la Première ministre de l'Etat Annastacia Palaszczuk propose une prime de 1.750 dollars australiens (1.100 euros) à toute personne venant s'installer dans l'Etat pour travailler dans le secteur touristique. "Nous vivons dans un des plus beaux endroits au monde", a déclaré Mme Palaszczuk. "Cette campagne va donner aux Australiens encore plus de raisons de venir travailler au paradis."

En effet, l’offre est réservée aux Australiens : les frontières du pays ne devraient pas rouvrir avant un an… Ce qui signifie aussi que le problème de main d'œuvre devrait s'aggraver avec la reprise progressive du tourisme intérieur.