Retour

Vélo : Porte bébé avant ou arrière ?

Les confinements et l’été 2020 ont clairement remis le Belge en selle ! Et il y a de fortes chances qu’il continue de pédaler pendant les futures vacances… Raison de plus pour mettre la sécurité de son côté, surtout si petite tête blonde il y a ! Mais faut-il installer votre chéri(e) sur le un porte-bébé avant ou arrière ?

Côté sécurité : égalité

Ici, c’est chou vert et vert chou. Qu’il s’installe à l’avant ou à l’arrière, un porte-bébé homologué assure une sécurité optimale de l’enfant. C’est plus la qualité du siège qui va jouer qu’un quelconque positionnement sur le vélo.

Confort de l’enfant : avantage porte-bébé avant

L’enfant profite pleinement du paysage s’il est situé à l’avant, mais il sera aussi nettement plus exposé au vent. C’est évidemment tout le contraire dans le cas d’un porte-bébé situé à l’arrière. Notez que les conversations avec votre bambin sont évidemment plus simples si le porte-bébé est à l’avant !

Confort du cycliste : avantage porte-bébé arrière

Un siège porte-bébé avant peut handicaper les cyclistes de petite taille : outre la vue obstruée, il y a également les genoux du cycliste qui peuvent heurter contre le siège.

Longévité : avantage porte-bébé arrière

Un porte-bébé avant s’adresse plutôt aux très jeunes enfants : de 1 à 3 ans maximum. Un porte-bébé arrière peut déjà accueillir des enfants de moins de deux ans s’ils sont autonomes, avec un âge maximum de 5 ans. Les masses acceptées varient aussi : 15 kg pour l’avant, 22 kg pour l’arrière. Ces chiffres varient grandement d’un siège à l’autre.