Retour

Venise serait-elle enfin sauvée ?

Il s’en est fallu de vraiment très peu. En effet, Venise a échappé de justesse à l’inscription sur la liste du Patrimoine mondial en péril !

Le comité de
l’Unesco a justifié sa décision après avoir reçu “une information de dernière minute” : les “mastodontes de mer” dans le centre historique de Venise font
désormais partie du passé
. Depuis le 1er août en effet, les bateaux de plus
de 25.000 tonnes de jauge brute, de plus de 180 mètres de long, de 35 mètres de
tirant d’air, ou dont les émissions contiennent plus de 0,1% de soufre sont
interdits d’entrer dans le bassin de Saint-Marc, le canal de Saint-Marc et le
canal de la Giudecca.

Ils devront
s’amarrer dans le port industriel de Marghera, où des aménagements seront
réalisés, tandis que les navires de croisière plus petits (environ 200
passagers) pourront continuer à accoster au cœur de la ville.

Cette décision a
toutefois divisé la ville : en effet, si la majorité de la population ne
voulait plus voir ces mastodontes défigurer et mettre en péril leur ville, le
secteur touristique et la mairie y voyaient une grosse perte financière et un
choc socio-économique.