Visite de Rochester dans le Kent, village de Charles Dickens et des Contes de Canterbury

Juste après avoir traversez la Manche, après Douvres, vous entrez dans le village de Rochester, où nous attend notre guide habillé comme au 19ème Siècle, digne d'un personnage d'un roman de Dickens.

Le chateau de Rochester Le chateau de Rochester

L'une de ses histoires les moins connues évoque la Six Poor Travellers House, située dans la High Street, à Rochester. Dickens est né à Portsmouth, a vécu cinq ans à Londres et s'installa ensuite à Chatham, à côté de Rochester. Plus tard, lui et sa famille déménagèrent encore mais Dickens allait pour finir revenir dans le Kent. En 1856, il acheta la Gad's Hill Place, à Higham, toujours à côté de Rochester et y vécu jusqu'à sa mort en 1870.

 

Eastgate House, Jasper’s Gatehouse et Mr Topes’ House

Notre guide nous relate en détail toutes les histoires liées à la Six Poor Travellers House, mais aussi aux Eastgate House, Jasper's House et Mr Topes' House de Rochester. La Guildhall, qui était un tribunal du temps de Dickens, est aujourd'hui un musée et sa très spéciale boîte aux lettres porte encore la signature de Victoria. L'auteur parle de la Guildhall dans son roman "Great Expectations" (Les Grandes Espérances), dont on fit un film avec Helena Bonham Carter et Ralph Fiennes.
La Restauration House avait inspiré Dickens pour la maison de Miss Havisham. Que ce soit les nombreuses maisons anciennes de Rochester, sa cathédrale ou son château, tout est présent à un moment ou à un autre dans ses livres. A l'époque, Dickens avait importé de Suisse un véritable chalet, contenu dans 58 caisses. Il avait fait du premier étage son cabinet d'écriture. Aujourd'hui, ce chalet n'est plus situé à côté de Gad's Hill Place, mais à côté de l'Eastgate House.

Eastgate House, maison de Charles Dickens à Rochester

 

Les Contes de Canterbury

Canterbury occupe une place majeure dans l'œuvre du 14ème Siècle de Geoffrey Chaucer, les Contes de Canterbury. La phrase d'ouverture dit ceci : "And especially from every shires ende/of Engelond to Canterbury they wende." En effet, de toutes les régions d'Angleterre, les gens vinrent à Canterbury parce que c'est ici, le 20 décembre 1170, que les Chevaliers du Roi Henry II tuèrent l'Archevêque Thomas Becket. "Ce n'était pas mon intention ", avait ensuite dit le Roi. En guise de punition, il subit le fléau des moines. Thomas Becket fut quant à lui déclaré Saint et la Cathédrale devint un haut lieu de pèlerinage.

Cathédrale de Canterbury

 

Au lieu précis où Becket fut assassiné, il y a un petit autel, référence à l'épée utilisée pour le méfait, et les lettres "THOMAS" sont gravées sur une pierre au sol. Cette cathédrale fut longtemps la résidence de l'Archevêque de l'Eglise Anglicane. Allez voir les cryptes, découvrez la pierre tombale du Prince Noir et admirez le jeu de lumière créé par les vitraux.

L'un d'eux illustre le miracle d'un homme qui avait perdu la vue et avait été castré. La légende dit qu'après d'innombrables prières adressées à Saint-Thomas, il recouvra miraculeusement la vue. Un cierge a brûlé sans interruption sur la tombe de Saint-Thomas, jusqu'au règne d'Henry VIII. Le culte connut alors une fin abrupte, après que la tombe fut détruite, que ses restes furent éparpillés, et que la cathédrale fut pillée.

La nef principale de la cathédrale de Canterbury, 72m de haut

CECI PEUT ÉGALEMENT VOUS INTÉRESSER