Visite de Vilnius

Pour visiter la capitale de la Lituanie, rien de tel que de grimper sur la fameuse colline et sa tour Gediminas, qui dominent de loin l’esplanade de la cathédrale Saint Stanislas.

Vilnius © RTA Vilnius

C’est un bon point de départ pour ensuite plonger dans la vieille ville de Vilnius, la rue piétonnière Pilies ou la très commerçante et vivante « Gedimino prospekt ». Ces deux axes à parcourir offrent leurs magasins et leurs nombreuses façades historiques. De part et d’autre, des ruelles qui accueillent de plus en plus de « street art » emmènent le visiteur vers les quartiers où se cache l’Université, l’église du Saint-Esprit et le monastère dominicain, ainsi que quelques églises orthodoxes.

 

Tout au bout de la rue Pilies se trouve la « porte de l’Aube ». Elle date du 16ième siècle et faisait partie des fortifications. Une chapelle attenante y abrite une vierge noire miraculeuse, qui est un haut lieu de pèlerinage polonais. Ajoutons les églises Saint Jean et Sainte Anne ainsi que l’église des saints Pierre et Paul aux 2000 stucs blancs, qui lui donnent l’apparence intérieure d’une bonbonnière...

Vilnius Porte de l'Aurore © RTA

 

On dit également que Napoléon de passage à Vilnius avec ses armées pour attaquer la Russie fut absolument séduit par l’église Sainte Anne, en pierre rouge et de style gothique flamboyant, qu’il aurait « voulu ramener en France au creux de sa main ». Entretemps, la Bérézina a congelé ses désirs et l’église est toujours là, tant mieux. Les amateurs d’histoire récente visiteront également le Musée du génocide du peuple lituanien qui raconte les deux occupations (nazie et soviétique) dont a souffert le pays, à l’instar des autres Républiques baltes.