Vivez dans la peau d’un Prince du XVIIIème siècle le temps d’une soirée !

Postiches kilométriques, corsets serrés et soie à gogo. Vous voilà fin prêt pour assister le 21 mars prochain, à la toute première fête donnée par Son Altesse Sérénissime Louis Joseph de Bourbon, huitième prince de Condé au château de Chantilly, au nord de Paris..

© F. LEPLA - Château de Chantilly

Le 21 mars, c’est le printemps, le temps des ombrelles, des escarpins et des corsages généreux. L’humeur est badine, l’esprit papillonne et le grand-duc Paul de Russie, accessoirement futur Paul Ier, aussi. Accompagné de sa charmante et luxuriante épouse, la grande-duchesse Maria Feodorovna, le grand-duc a décidé de célébrer la nouvelle saison en France. Lors de leur séjour, ils sont naturellement conviés à une fête exceptionnelle donnée par le prince de Condé au château de Chantilly. C’est un minimum…

Et un grand-duc, ça ne se reçoit pas comme un inspecteur de fisc. Une question de principe et de méthode. Ici, le faste est le bienvenu et l’exubérance est conseillée. Danses, animations théâtrales et gastronomiques, concert, feu d’artifice… : rien n’est trop beau pour séduire le duc et ses convives. Un programme alléchant, auquel vous-même êtes convié !

Bien entendu, il va falloir troquer vos espadrilles pour des escarpins et vous coiffer d’une monumentale perruque aux innombrables bouclettes. Une tenue de fête typée XVIIIème siècle est indispensable pour être raccord avec les lieux. Et quels lieux ! Le château de Chantilly, dans toute sa splendeur, ne peut qu’impressionner les plus blasés d’entre nous : « de la richesse, de l’éclat, de la magnificence », disait l’abbé Fraissinous ; « le plus beau lieu du monde » a renchéri la baronne d’Oberkirch !

Pour tout savoir sur les informations pratiques et les boutiques à même de vous louer un costume, veuillez cliquer ici. La visite du château et le cocktail dinatoire sont compris dans la participation demandée…