Weekend surprenant autour de Huy et Aywaille

Notre dernière parenthèse ? Huy et Aywaille. Deux jours durant lesquels on a pu se perdre en amoureux dans la province de Liège.

Château de Bonne Espérance Château de Bonne Espérance

Une destination idéale, alliant patrimoine architectural remarquable et milieux naturels incroyables ! On a bien profité des deux. Je vous raconte notre séjour !

 

Château de Bonne Espérance et Couette de l'Ours

Comme on hésitait entre deux logements et qu'on partait deux nuits, on a décidé d'être un peu fous et de réserver une nuit dans chacun d'entre eux. La première nuit, nous l'avons passée en chambre d'hôtes, au Château de Bonne Espérance à Huy. Ça fait rêver, n'est-ce pas? 3 suites de charmes sont aménagées dans ce lieu chargé d'histoire. La bâtisse donne sur le bois de Tihange : l'occasion d'effectuer une jolie balade digestive après le petit-déjeuner continental... La seconde nuit, nous l'avons également passée en chambre d'hôtes. Nous avions réservé à La Couette de l'Ours, à Aywaille. Avouez : rien que le nom fait sourire ! 


Et je le reconnais : j'ai eu un vrai coup de cœur pour cette suite de 133 m2, pleine de charme, et faite de bois et de matériaux naturels. Là aussi, nous avons profité d'une piscine chauffée mais elle n'était que pour nous. Calme et volupté. C'était, certes, assez cher, mais ça valait le coup. On reviendra se planquer sous la Couette de l'Ours, c'est certain. Avant même notre première nuit à l'hôtel, notre route nous a menés du côté de la cité mosane de Huy.

La Couette de l'Ours

 

Tous en bateau !

Il nous semblait que débuter notre week-end en amoureux par une petite croisière fluviale était une jolie idée. On a ainsi grimpé à bord du Bateau Val Mosan, pour 1h de de dépaysement au fil de l'eau. Découvrir la vallée de la Meuse de cette manière était à la fois reposant et amusant. J'ai apprécié l'alternance de paysages naturels et industriels : ce fut pour moi l'occasion de faire des photos insolites aussi. Mais il en a fallu de peu pour qu'on ne rate l'embarquement. Ce dernier ayant lieu juste en face de la Collégiale, du Fort et du Vieux Huy, on s'était un peu éloignés et on en avait presque oublié le départ du bateau. Mais on vous invite à prendre le temps de flâner là après : ça vaut le coup d'oeil.

Croisière du Val Mosan

 

Exceptionnel Château de Modave

Le lendemain, après avoir dormi à Huy, on est partis découvrir celui dont tout le monde parle : le Château de Modave, classé au Patrimoine Majeur de Wallonie. La bâtisse est implantée sur un rocher dominant de 60 mètres la vallée du Hoyoux. Le château, restauré au XVIIe siècle, est aujourd'hui une demeure de plaisance des plus élégantes. Moi qui rêvais d'être une princesse pendant ce week-end, c'était parfait : à mes pieds, un splendide panorama sur le Condroz. On a arpenté les nombreuses pièces de la bâtisse en jouant les châtelains. J'ai laissé l'homme me faire le baise-main et me donner le bras. On a même dansé en riant parmi les roses qui agrémentent les parterres. Il faut dire, ce parc à la française et ces jardins exceptionnels sont une ode au romantisme. Un joli souvenir, vraiment!

Château de Modave

 

De l'extérieur le Château de Jehay

Et parce qu'il était tout près de là et que la vie de châtelain nous plaît, on a remis ça et on est allés à Amay admirer le Château de Jehay. Ce petit bijou de la Renaissance, reconnaissable grâce au damier qui habille ses murs, est, lui aussi, classé Patrimoine exceptionnel de Wallonie. Pour le moment, il est en cours de restauration et on ne peut hélas pas visiter les salles intérieures. Mais ce fut l'occasion de se concentrer davantage sur les jardins. Sculptures en bronze et jeux d'eau en font un endroit si charmant. Moi qui rêve de me lancer dans la construction d'un potager, j'ai particulièrement apprécié le jardin potager, avec son orangerie, ses cultures de légumes anciens et ses parterres de plantes aromatiques. J'ai gribouillé quelques noms de plantes dans mon carnet : on ne sait jamais ! p

Château de Jehay © WBT - David Samyn

 

Sous terre à Remouchamps

Après notre seconde nuit, à Aywaille cette fois, nous étions requinqués pour oser une journée plus sportive. On s'est donc aventurés dans les entrailles de la terre pour partir explorer les Grottes de Remouchamps. Je n'avais plus visité de grottes depuis mon enfance et j'étais toute folle à l'idée d'admirer à nouveau des stalactites et des stalagmites. On a d'abord traversé des galeries à pied pour descendre jusqu'au cœur de la grotte. J'ai regretté de ne pas avoir mis de vraies baskets : j'aurais été plus à l'aise qu'en ballerines. On est ensuite remontés en barque sur l'unique rivière souterraine navigable de Belgique. Moi, je trouvais ça trop excitant. L'amoureux, lui, n'a pas adoré. Il est un peu claustro et trouvait certains passages trop étroits et bas à son goût. Mais on ne regrette pas notre visite : on a pu voir la fameuse Cathédrale dont le plafond culmine à 40 mètres et on a eu la chance d'apercevoir des chauve-souris.

Les Grottes de Remouchamps © WBT

 

Toboggans naturels et chutes d'eau

L'après-midi, on s'est offert un bain de nature : on a tenté la randonnée pédestre qui longe le Ninglinspo. Ce nom trop bizarre est celui d'un ruisseau enchanté. Tout est dit ! Contre tout attente, on est parvenus à faire les 15 km annoncés. J'avoue que cela nous a pris beaucoup de temps : le parcours n'est vraiment pas facile. Déjà. Et puis, c'est vrai, on a rêvassé un long moment sur un des petits ponts en bois qui se trouvent là et on a pique-niqué au grand air. La nature sauvage est envoûtante et le Ninglinspo, impressionnant. Toboggans naturels et chutes d'eau se succèdent. Si le coeur vous en dit, vous pouvez vous y baigner et même tenter la glissade. De nombreuses familles pataugeaient d'ailleurs dans les eaux vivifiantes. Moi, j'ai passé mon tour : je suis bien trop frileuse ! Je dois vous dire aussi que, si votre truc c'est le vélo, il y a là la possibilité de passer un bon moment. Un parcours de 12 km suit également le Ninglins

Vallon du Ninglinspo © WBT-Pierre Pauquay