Retour

Chypre : un balcon inconnu sur la mer

Histoire et légendes se mélangent avec bonheur à Chypre, une île inondée de soleil et de lumière à découvrir sur les traces de Aphrodite, la déesse de l’amour, qui fit de Pafos son sanctuaire, aujourd’hui une station balnéaire inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco.

Véritable musée à ciel ouvert, Chypre (sud) au carrefour de l’Orient et de l’Occident, occupe une position stratégique qui a attisé les convoitises de nombreuses civilisations qui l’ont toutes marquée de leur empreinte architecturale et culturelle. Temples grecs, villas romaines, basiliques chrétiennes, monastères byzantins, châteaux francs, forteresses vénitiennes, mosquées ottomanes sans oublier les beaux golfs britanniques !

Eglise Panagia Chrysopolitissa Charles Mahaux

10.000 ans de civilisation sur cette île

Découverts en 1936, des vestiges de petites maisons rondes, en brique crue et en pierre, surmontées d’une structure en bois recouverte de roseaux et de terre. Le tout protégé par des murs successifs étagés sur la colline.

Le site de Choirokoitia Charles MAHAUX

Ce ne sont plus que ruines pittoresques d’un vaste complexe dont subsiste l’amphithéâtre. Magie de s’imaginer suivre les compétitions sportives en l’honneur d’Apollon tout en se laissant emporter par l’horizon bleuté de la mer.

Ruines romantiques du site de Kourion Charles MAHAUX

Pafos, capitale des légendes

Ancienne capitale de Chypre à l’époque hellénistique et romaine, la ville de Pafos est liée à la belle Aphrodite qui y aurait élu domicile lorsqu’elle émergea de l’écume de la mer. Durant près de quinze siècles, des milliers de pèlerins y venaient de tout l’empire pour rendre hommage à la déesse.

Petra tou Romiou: là où Aphrodite a surgi des eaux Charles MAHAUX

Le parc archéologique de Kato Paphos plonge le visiteur au cœur des mythologies. Inscrites à l’Unesco, les mosaïques polychromes sur les sols de villas romaines comptent parmi les plus belles de la Méditerranée orientale. On se projette aisément dans la vie de naguère, quand les notables s’offraient des bains avant de passer à table dans de vastes salles de réception.

Limassol, the place to be à Chypre

 Une ville importante, une cité d’affaires liées aux activités portuaires mais qui recèle aussi un vieux centre qui évoque en tout point les autres villes côtières.

S’égarer dans des venelles étroites et pittoresques qui s’enroulent autour du château médiéval de Richard Cœur de Lion, d’un fortin ottoman où d’anciennes cellules abritent de belles collections et d’une mosquée. La promenade de Molos s’anime chaque après-midi entre des plages de sable pour le plaisir des enfants et des bars branchés autour d’une marina qui se la joue le Monte Carlo de Chypre face à un horizon noyé dans les bleus du ciel et de la mer.

La mosquée domine la cour du château Charles MAHAUX

Randonnées dans l’arrière-pays, entre vignobles et hameaux ensommeillés

A Chypre, les chaleurs caniculaires de l’été invitent à grimper dans l’arrière-pays, sur la route du vin et sur les pentes verdoyantes de la chaîne montagneuse du Troodos, l’épine dorsale de l’île. Ses contreforts aménagés en terrasses étagées alignent à l’infini des ceps de vignes bas qui montent à l’assaut des collines arrondies.

Paysage de vignes sur fond montagneux Charles MAHAUX

Villages d’un autre temps

Blottis au creux d’une vallée ou dans un pli de montagne, s’éparpillent des villages de pierre ocre, resserrés autour de leur église chapeautée d’un clocher ajouré.

Village de pierre blonde à Omodos Charles MAHAUX

Omodos, un village aux venelles pavées qui recèle plusieurs caves et une ancienne presse à raisins. Ici les paysans veillent à préserver une tradition viticole qui remonte à l’Antiquité et qui a connu ses premières lettres de noblesse en 1223, lorsque le roi de France Philippe Auguste élut le vin de Chypre « le meilleur de tous ».