A Valence la modernité réveille les traditions

A Valence la modernité réveille les traditions

Aux côtés de Madrid et de Barcelone, ‘Valencia’ s’impose de plus en plus comme une ville à découvrir. Méconnus il y a 20 ans, son patrimoine et son atmosphère se sont réveillés grâce à une architecture, des équipements et des événements contemporains totalement inédits. Vacancesweb en revient et vous propose une escapade Hola Valencia ¿

S’il n’y avait pas eu la révolution architecturale entamée en 1998 et l’accueil de l’America’s Cup en 2007, sans doute Valence serait-elle encore une ville « secondaire », rangée au rayon d’une destination de passage sur la route de l’Andalousie. Mais la troisième cité d’Espagne a su forcer son destin pour apparaître aux yeux du monde comme branchée et culturelle. L’explication tient en deux mots : audace urbanistique.

Cité des Arts et des Sciences

La Cité des Sciences

Sur l’ancien lit du Turia, le fleuve détourné pour cause d’inondations destructrices, les grands noms de l’architecture ont érigé la Cité des Arts et des Sciences, un complexe culturel et de loisirs composé de bâtiments ultra contemporains. Musée des Sciences Príncipe Felipe, Umbracle (jardin-palmeraie), Oceanogràfic, Palais des Arts Reina Sofía (œuvre de Santiago Calatrava qui a également crée la gare Liège-Guillemins) et Hemisfèric. Conséquence : ces cinq OVNI architecturaux composent ce pôle avant-gardiste de Valence rendant ce lieu de visite absolument incontournable.

Les jardins du Túria

 A vélo sur le lit du Túria

Ce n’est pas tout, d’autres projets sont sortis de terre à Valence. Jeté entre le Musée des Sciences et l’Oceanogràfic, l’Assud de l’or, un pont effilé sur le Turia, envoie sa flèche blanche et ses haubans aux faux airs de harpe à 125 m dans le ciel. Et L’Agora, une conque de verre et de métal destinée à recevoir de grands événements sportifs et culturels rivalise à côté de symétrie et de finesse. Tous deux ont également été dessinés en 2010 par l’inévitable Calatrava, bâtisseur prodigue et enfant de Valence.

La meilleure façon de découvrir cette ville dans la ville est le vélo : le lit du Túria s’est transformé en coulée verte avec allées, bassins, jardins et fontaines. L’occasion de traverser Valence sur 8 km, à l’écart de l’agitation urbaine. Vous pourrez ainsi pédaler dans ce corridor protégé jusqu’au parc de Cabecera et au Bioparc, un concept novateur de zoo urbain et écologique. Originalité : il a été pensé pour rendre invisibles les barrières entre les visiteurs et les animaux.

Le port branché de Valence

 Fiesta au quartier branché du port

A l’autre bout de ce poumon vert, voici le port, transformé en zone branchée avec restaurants et cafés-bars design, il clôt l’aménagement de cet ensemble spectaculaire et est devenu le nouveau place to be des jeunes valenciens. C’est là qu’en 2007 et en 2010 la ville a accueilli les voiliers de l’America’s Cup. Le port abrite restaurants tendance, cafés lounge à terrasses et hangars revisités en lieux festifs. Les voies d’accès portuaires, serpents de bitume tracés le long des quais, ont servi quant à elles de cadre au Grand Prix d’Europe de Formule 1.

Cathédrale de Valence

Patrimoine gothique et moderniste exceptionnel

Tout cela suffirait déjà à motiver une escapade à Valence. Mais ce serait oublier bien vite que la ville s’est aussi construite avec l’Histoire et qu’elle dispose d’un centre urbain en tous points remarquable.

Tour à tour romaine, arabe et chrétienne, Valence accumule les vestiges et s’enorgueillit de ses immeubles gothiques et modernistes. Le tout est baigné d’une atmosphère festive qui jaillit le soir dans les ruelles autour des traditionnels bars à tapas, bodegas, restaurants à paëllas et boites de nuits…. Parmi les bâtiments, il ne faut rater pour rien au monde le mercado central, la cathédrale, le palais de la Generalidad, le musée des Beaux-Arts, la remarquable gare du Nord au style Art Nouveau et surtout la Lonja. Cette ancienne bourse de la soie, joyau gothique, est classée au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Elle dévoile dans son immense salle une splendide série de colonnes torsadées. 

Me Mercado central

L’Oceanogràfic, rendez-vous avec le monde des mers

Situé au cœur du complexe de la Cité des Arts et des Sciences, l’Oceanogràfic est considéré – notamment par les valenciens comme le plus grand aquarium d’Europe. Chacun des bâtiments aux toits profilés en forme de pagodes abrite un écosystème marin différent (Méditerranée, Tropiques, Mer Rouge, Arctique, Antarctique, Iles, Océans…) et la faune aquatique qui le peuple. Au total, 45 000 spécimens de 500 espèces différentes sont présentés, parmi lesquels dauphins, requins, pingouins, raies mantas, lions de mer, phoques, tortues, crustacés…

Oceanogràfic de Valence

Fait rare, c’est aussi le seul aquarium du Vieux Continent à héberger à la fois des morses et des belugas. Ces derniers, formidables « baleineaux » blancs que l’on trouve notamment dans le golfe du Saint-Laurent, au Québec, sont à eux seuls une découverte exceptionnelle. Mais l’Oceanogràfic n’est pas qu’un lieu d’exposition. Centre d’études, il mène des programmes de recherche scientifique et donne la possibilité aux visiteurs de vivre des expériences originales.

Exemples ? Partager le quotidien d’un gardien auprès des phoques et des dauphins ; découvrir les coulisses de l’aquarium (nourriture, gestion de l’eau…) ; et même, pour les enfants, dormir une nuit dans le tunnel-aquarium, sous les requins!

Oceanogràfic de Valence

✨ Plongez dans notre sélection exclusive de locations de vacances, circuits, séjours, croisières, clubs et hotels en Belgique et aux quatre coins du globe ! 🌍 Que vous partiez à l'aventure en solo, en escapade romantique, en vacances en famille ou pour un périple entre amis, notre offre sur-mesure saura rendre chaque moment de votre voyage absolument inoubliable. 💖 N'attendez plus, explorez dès maintenant notre espace dédié aux voyages et préparez-vous à vivre des vacances extraordinaires !