Retour

5 choses à savoir sur « La Catedral », la prison de Pablo Escobar

Près de 30 ans après le décès de Pablo Escobar, sa fortune, ses frasques et ses meurtres font toujours couler autant d’encre. Revenons ici sur sa prison, ‘La Catedral’, un QG du crime reconverti en monastère !

A la fin des années 80, Pablo Escobar aurait accumulé des dizaines de milliards de dollars : il est alors à son apogée et ses activités criminelles deviennent plus sanglantes que jamais. Menant d’une main de fer son trafic de cocaïne, il fait régner la terreur. Au début des années 90, une chasse à l’homme s’engage : la septième plus grosse fortune du monde est âprement recherchée.

Hélas, entouré d’une armée, il apparaît comme insaisissable : le président colombien César Gaviria négocie alors une peine de prison. Pablo Escobar accepte, mais il fait aménager la prison selon ses envies et ses besoins. Ce sera « La Catedral » : il y restera un an, avant de s’en évader à l’été 1992.

 

1. Un équipement digne d’un palais

Terrain de football, maison de poupée géante, piscine, jacuzzi : la prison de Pablo Escobar n’en a que le nom !

 

2. Imprenable

La prison était plus pensée pour protéger le baron de la drogue de ses ennemis que pour protéger le monde de Pablo Escobar… On y voyait même un entrepôt pour des armes ! La topographie des lieux permettait également d’avoir un œil sur toute attaque éventuelle…

 

3. Un brouillard protecteur

Dès la tombée de la nuit et jusqu’à l’aube, un brouillard protecteur empêchait toute attaque par les airs de La Catedral.

 

4. Un QG du crime

Depuis sa prison, Pablo Escobar continuait de diriger son trafic. Il y a commis des meurtres, ce qui a d’ailleurs décidé le gouvernement colombien de le déménager vers une autre prison. Averti, Pablo Escobar s’est enfui juste à temps. Il fut alors âprement recherché et assassiné un an plus tard.

 

5. Un monastère

Le lieu est aujourd’hui reconverti en monastère pour bénédictins. Loin de la frénésie urbaine, l’emplacement serait idéal pour la méditation. Une chapelle, une bibliothèque, une cafétéria et un mémorial pour les victimes du cartel ont vu le jour.

Profitez-en !

Marseille

La Maison de Protis (MSE100)

àpd €1024 / semaine

Marseille

L'Atelier

àpd €633 / semaine

Marseille

Le Rouet II

àpd €867 / semaine

"